IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Non, Nintendo n'utilisera pas l'IA dans ses prochains titres, en raison de préoccupations liées aux droits de propriété intellectuelle

Le , par Jade Emy

0PARTAGES

9  0 
Le président de Nintendo a déclaré que son entreprise n'utiliserait pas la technologie de l'IA pour ses prochains titres en raison de préoccupations liées aux droits de propriété intellectuelle.

Nintendo, une multinationale japonaise, développe, édite et commercialise des jeux vidéo et des consoles de jeux vidéo. Fondée en 1889, Nintendo a produit certaines des consoles les plus populaires de l'industrie du jeu vidéo, telles que la Game Boy, la Nintendo DS, la Wii et la Switch. Elle a créé et/ou publié de nombreuses franchises majeures, notamment Mario, The Legend of Zelda, Pokémon, Super Smash Bros et Animal Crossing. L'entreprise a vendu plus de 5,592 milliards de jeux vidéo et plus de 836 millions d'unités matérielles dans le monde, en mars 2023.

Nintendo a confirmé qu'elle n'incorporerait pas de technologie d'intelligence artificielle générative dans ses jeux en raison de préoccupations liées aux droits de propriété intellectuelle.

Lors d'une séance de questions-réponses avec des investisseurs, le président de Nintendo, Shuntaro Furukawa, a déclaré que l'IA générative avait gagné en popularité, mais que la société n'avait pas l'intention de l'utiliser dans ses prochains titres. "L'IA générative a attiré l'attention pour ses capacités créatives, mais elle s'accompagne également de problèmes tels que les droits de propriété intellectuelle", a déclaré Furukawa, selon une traduction approximative de la session.

Cette initiative intervient alors que l'industrie du jeu au sens large explore l'IA pour réduire les coûts de développement et rationaliser les processus. Des acteurs majeurs comme Microsoft Corp et Electronic Arts Inc. intègrent activement l'IA pour aider à la création du contenu des jeux, des dialogues à la conception de l'environnement. Le secteur des jeux est confronté à de nombreuses suppressions d'emplois, ce qui incite les entreprises à rechercher des solutions rentables.

La décision de Nintendo reflète toutefois une approche plus prudente, mettant l'accent sur la protection de ses actifs créatifs et juridiques. "Nous avons des décennies d'expertise dans la création d'expériences de jeu uniques", a déclaré M. Furukawa. "Tout en restant flexible pour s'adapter aux avancées technologiques, nous voulons continuer à offrir une valeur unique qui ne peut être atteinte par la seule technologie."


L'IA est considérée comme une réponse potentielle capable d'automatiser divers aspects du développement des jeux. L'IA générative est conçue pour créer des types de contenu spécifiques, comme du texte et des images, sur la base de modèles. L'intelligence artificielle générale (AGI), quant à elle, vise à effectuer toute tâche intellectuelle à un niveau similaire à celui de l'homme, en englobant des capacités de compréhension et de raisonnement plus larges.

Malgré son potentiel, la technologie a suscité un débat sur ses implications pour la créativité et l'emploi dans l'industrie.

Connue pour ses franchises emblématiques telles que Super Mario et The Legend of Zelda, Nintendo est particulièrement vigilante en matière de protection de la propriété intellectuelle. L'entreprise a l'habitude de protéger activement ses droits de propriété intellectuelle par des actions en justice. Elle a poursuivi diverses entités pour l'utilisation non autorisée de ses personnages, la violation de sa marque et le piratage.

Source : Transcripition des questions-réponses

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?
Pensez-vous que cette position de Nintendo est crédible ou pertinente ?

Voir aussi :

Nintendo prévoirait de sortir une console nouvelle génération au cours du second semestre 2024, cependant, la question de la rétrocompatibilité avec les jeux Nintendo Switch reste floue

La révolution de l'IA générative dans l'industrie des jeux : une voie vers une créativité sans limites, avec 20 % des professionnels envisageant une réduction des coûts

L'émulateur Nintendo Switch Yuzu va fermer et payer 2,4 millions de $ pour mettre fin au litige l'opposant à Nintendo. L'entreprise lui a porté plainte la semaine dernière pour violation du DMCA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !