IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Seulement 11% des entreprises françaises ont pleinement déployé des modèles d'IA générative
Elles sont néanmoins 55% à prévoir un déploiement futur, d'après SAS

Le , par Jade Emy

3PARTAGES

3  0 
Si l’IA générative est devenue la nouvelle innovation suivie de près par les marchés et investisseurs, son niveau de déploiement au sein des entreprises se fait encore prudemment. Selon SAS, seulement 11% des entreprises françaises ont pleinement déployé des modèles d’IA générative.

L'IA générative (GenAI) est un type de système d'intelligence artificielle capable de générer du texte, des images, des vidéos ou d'autres médias en réponse à des invites. Elle semble avoir des applications possibles dans presque tous les domaines, avec une balance des risques et des opportunités encore discutée. Elle est encore peu régulée et la difficulté d’évaluer la qualité et la fiabilité des contenus générés ou l’impact sur la créativité et la propriété intellectuelle humaines est croissante.

Selon une étude menée par SAS, leader de la donnée et de l’analytique, avec l’institut Coleman Parkes, seulement 11% des entreprises françaises ont pleinement déployé des modèles d’IA générative dans leurs opérations quotidiennes. Elles sont néanmoins 55% à prévoir un déploiement futur. Plus surprenant encore, parmi les décideurs informatiques sondés, 44% admettent avoir une “compréhension modérée” de l’IA générative et de ses potentiels impacts sur leurs opérations commerciales.


Du POC au déploiement, le défi des directions informatiques

Les directions informatiques ont aujourd’hui encore de nombreuses attentes vis-à-vis de l’IA générative. Selon cette étude, 62% d’entre elles anticipent des progrès mesurables en matière de précision des capacités prédictives. L’amélioration de l’engagement client, ainsi que la capacité de maintenir un avantage compétitif font également partie des impacts attendus (pour respectivement 61% et 53% des sondés).

Des arguments qui convainquent grand nombre des organisations sondées : 83% d’entre elles ont déjà déterminé les budgets à investir dans l’IA générative pour la prochaine année fiscale. Tête de file de cette transition technologique, le département marketing est aujourd’hui le plus concerné par l’IA générative (41% des professionnels sondés utilisant déjà des solutions d’IA générative), bien devant l’IT qui plafonne à 34%.

Cette étude confirme ce que nous constatons en discutant avec nos clients. Les entreprises ne sont pas réticentes à déployer l’IA générative dans leurs opérations, mais testent et prennent le temps de déterminer les principaux cas d’usage,” analyse Grégoire Ferreri, Directeur Général chez SAS France.

Développer des politiques de gouvernance : l’enjeu majeur des entreprises

Si les cadres législatifs encadrant l’usage de l’IA générative se multiplient, les entreprises sont encore loin d’avoir mis en place les politiques adaptées. 57% des DSI admettent être “moyennement préparés” aux régulations en la matière. Le chiffre grimpe à 73% pour les entreprises ayant déjà déployé des solutions d’IA générative au sein de leurs opérations.

La France est à la traîne sur le sujet. Les DSI britanniques ont pris la problématique à bras-le-corps et 47% d’entre eux se considèrent comme “pleinement préparés”, soit 38 points de plus que leurs homologues français.

L’entrée en vigueur imminente de l’AI Act va être un élément de pression supplémentaire pour les directions informatiques de nos clients. Et notamment nos clients français,” résume Grégoire Ferreri. “Seulement 4% des entreprises s’estiment pleinement préparées à ces nouveaux standards. L’enjeu est désormais de comprendre les freins à l’adoption de politiques de gouvernance strictes, à même d’accompagner la croissance des organisations tout en garantissant leur conformité.

D’ores et déjà, les organisations s’emparent du sujet et font le choix de développer en interne des solutions de mesure des biais et des risques de confidentialité : respectivement 28% et 53% des DSI français. Et le chemin est encore long. 21% des sondés admettent ne pas avoir de système de mesure des biais dédié aux LLMs. 16% n’ont pas de solution pour la mesure des risques de confidentialité.

L’enjeu de l’IA générative n’est pas que commercial. Cette technologie a un impact sociétal fort. Les entreprises ont donc un devoir de protection des usagers vis-à-vis des risques liés à la confidentialité des données utilisées, mais également des biais ou des hallucinations,” détaille Grégoire Ferreri. “Fournir des solutions sécurisées et totalement clé en main est l’un des principaux engagements de SAS vis-à-vis de nos clients. Les organisations ont les moyens de lutter seules contre ces risques. Mais appuyées d’un ensemble de tiers spécialisés sur la question, elles pourront non seulement lutter, mais surtout prévenir.

À propos de SAS

SAS est leader mondial de la data et de l'IA. Grâce aux logiciels et aux solutions sectorielles de SAS, les entreprises transforment les données en décisions de confiance.

Source : SAS

Et vous ?

Pensez-vous que cette étude est crédible ou pertinente ?
Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

La Chine est le pays qui adopte le plus l'IA générative, 83 % des Chinois interrogés ayant déclaré utiliser l'IA générative, la technologie sur laquelle repose ChatGPT

L'IA générative connait une percée spectaculaire dans la population Française avec une augmentation de 60 % des utilisateurs en un an et une présence majeure dans les jeunes générations

L'IA générative est la solution d'IA la plus déployée dans les organisations. L'intégration de l'IA générative dans les applications existantes est la meilleure utilisation de l'IA générative, d'après Gartner

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !