IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Votre visage est, ou sera, votre carte d'embarquement, les changements technologiques arrivent dans les aéroports,
Notamment les progrès de la biométrie qui permettent de vérifier l'identité

Le , par Bruno

58PARTAGES

6  1 
Votre visage est, ou sera, votre carte d'embarquement, les changements technologiques arrivent à grands pas dans les aéroports, notamment les progrès de la biométrie qui permettent de vérifier l'identité. Véritable innovation visant pour l'instant les étapes de l’enregistrement et de l’embarquement, ce nouveau processus permet de ne plus présenter votre carte d’embarquement et/ou un document d’identité à plusieurs reprises aux divers points de contrôle. Votre visage devient votre unique « document » pour passer les différents contrôles de sécurité au sein de l'aéroport.

Pendant l'interruption des voyages causée par la pandémie, de nombreux aéroports, compagnies aériennes, entreprises technologiques et agences gouvernementales telles que la compagnie Transavia à Paris-Orly, la Transportation Security Administration et l'United States Customs and Border Protection ont continué à investir dans les progrès de la biométrie. Le besoin de distanciation sociale et d'interactions sans contact n'a fait qu'ajouter à l'urgence.

Testé pour le moment en France de manière expérimentale, la compagnie Transavia à Paris-Orly, Paris Aéroport s'engage à sécuriser toutes les données personnelles puis à les supprimer dès le décollage. « Les technologies sont devenues beaucoup plus sophistiquées et le taux de précision beaucoup plus élevé », a déclaré Robert Tappan, directeur général du groupe commercial International Biometrics.

En France, la reconnaissance du visage c’est pour toutes les personnes ayant plus de 18 ans, que vous voyagez sur les vols éligibles au programme biométrique avec la compagnie aérienne partenaire, soit Transavia, au départ de Paris-Orly, et êtes titulaire d'une carte d'identité ou d'un passeport en cours de validité, vous pouvez choisir le programme test de reconnaissance du visage.

L’inscription se fait via une borne biométrique dédiée où l’utilisateur est invité à scanner sa carte d’embarquement puis le document d’identité pour enfin présenter son visage afin de lier ses informations de voyage à celui-ci. Par la suite, nul besoin de ressortir la carte d’embarquement et le document d’identité ! Votre seul visage sera votre unique « document » pour le passage des deux points de contrôle : dépose bagages automatique et portique d'embarquement automatique. Un moyen d’inscription alternatif via une application mobile est également disponible en porte d’embarquement.


Ce procédé qui consiste à « stocker temporairement et de manière sécurisée les données biométriques », s'adresse à tous les passagers majeurs et volontaires qui souhaitent accélérer les étapes de l'enregistrement bagages et le passage des portiques d’embarquement. De la surveillance biométrique de masse à la reconnaissance faciale en passant les empreintes digitales, les applications de l'IA seraient risquées pour certains observateurs.

C’est dans ce contexte de doute, de peur et de rejet face à certaines applications de l'IA que Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO a présenté en novembre la toute première norme mondiale sur l'éthique de l'intelligence artificielle adoptée par les Etats membres de l'UNESCO lors de la Conférence générale.

Jennifer Baker, militante des droits numériques et correspondante de l'IAPP pour la politique européenne de protection de la vie privée, a déclaré que pour elle, les droits civils et la protection des données sont bien plus importants que les profits des entreprises. Elle a déclaré qu'il y a des questions majeures qui ne sont pas abordées, qui affectent déjà les citoyens à leur insu, comme qui possède les données et comment les systèmes d'IA les traitent, et comment les préjugés et la discrimination sont intégrés dans ces systèmes. « Nous ne savons même pas combien de ces choses sont déjà là parce qu'il y a eu une ruée vers les profits », a-t-elle noté. Voici, ci-dessous quelques applications de l’IA :

La Biométrie

Les données biométriques comprennent les données relatives à notre corps ou à notre comportement : empreinte digitale, empreinte palmaire, veines de la paume, reconnaissance du visage, ADN, géométrie de la main, reconnaissance de l'iris, reconnaissance de la rétine, rythme de frappe, façon de marcher, voix et bien d'autres choses encore.

En Europe et dans le monde, des entreprises "innovent" pour tenter de trouver de nouveaux moyens de capturer l’identité des citoyens : la structure des veines, la façon dont les poids sont repartis sur une chaise, le visage lorsqu’un masque est porté. Pourtant, en vertu de la législation européenne sur la protection des données, les données biométriques sont particulièrement sensibles. Ces données sont liées à nos identités individuelles et peuvent être utilisées pour déduire des informations protégées et intimes sur l’identité, la santé et plus encore.

Reconnaissance faciale de l'enregistrement des bagages à l'embarquement

La reconnaissance faciale est un processus qui permet de capturer et d'analyser les données du visage d'une personne, et de les utiliser pour prédire qui est cette personne, ou si elle correspond à une certaine image (comme sur un passeport ou une liste de surveillance de la police). La reconnaissance faciale est de plus en plus courante dans les espaces publics. De nombreuses raisons expliquent ce phénomène, notamment l'augmentation de la capacité de traitement des données au cours des dernières années, les progrès technologiques permettant de capturer à distance les données du visage des personnes et les affirmations de certains gouvernements selon lesquelles la reconnaissance faciale améliorera la sécurité publique.

En novembre, Delta Air Lines a lancé un nouveau programme d'identité numérique pour les membres du programme T.S.A. PreCheck à l'aéroport international Hartsfield-Jackson d'Atlanta, qui peuvent choisir d'utiliser la reconnaissance faciale pour toutes les opérations, du contrôle des bagages au passage de la sécurité et à l'embarquement sur leur vol intérieur.


Le passager doit saisir son numéro de passeport américain, ce qui permet de vérifier son identité à l'aide de sa photo d'identité, même si le nouveau programme est réservé aux vols intérieurs. Grâce au scanner facial mains libres, les passagers peuvent obtenir une étiquette de bagage, puis se rendre dans une ligne T.S.A. PreCheck dédiée pour un scan facial, sans avoir à présenter de pièce d'identité.

Pour l’organisation Reclaim your Face, il s'agit d'une forme de « surveillance biométrique de masse », car elle utilise les données du visage des personnes (qui sont un type de données biométriques) pour les observer et les analyser. En scannant le visage de toutes les personnes présentes pour embarquer, ou en les ciblant de manière arbitraire, elle constitue une forme de surveillance de masse. Elle peut entraîner une interférence disproportionnée avec de nombreux droits fondamentaux et amplifier la discrimination à l'égard des groupes minoritaires.

Et vous :

Quel est votre avis sur le sujet ?

Accepteriez-vous que votre visage soit votre carte d'embarquement ?

Voir aussi :

L'UNESCO adopte le tout premier accord mondial sur l'éthique de l'intelligence artificielle, les droits civils et la protection des données sont bien plus importants que les profits des entreprises

Le marché mondial des logiciels d'intelligence artificielle atteindra 62 milliards de dollars en 2022, soit une augmentation de 21,3 % par rapport à 2021, selon les nouvelles prévisions de Gartner

Ameca : le robot humanoïde avec les expressions faciales les plus avancées et les plus réalistes à ce jour, pourra être exploité pour tester votre IA ou votre technologie d'apprentissage automatique

« Vous êtes moins stressés lorsque l'IA et l'automatisation font leur apparition au travail, mais vous détestez davantage votre travail », rapporte une étude

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de AoCannaille
Membre expert https://www.developpez.com
Le 09/12/2021 à 16:55
Citation Envoyé par Bruno Voir le message

Quel est votre avis sur le sujet ?
Tant d'efforts pour gagner quelques minutes et supprimer des emplois...
9  0 
Avatar de mith06
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 09/12/2021 à 16:59
A quand la vérification d'identité par analyse de la flore intestinale?
8  1 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 10/12/2021 à 6:44
Citation Envoyé par Bruno Voir le message

Quel est votre avis sur le sujet ?
Que ce sont toujours les mêmes histoires pour faire accepter du fichage et de la collecte de données généralisée ("c'est bon pour la sécurité", "blahblahblah".
Qu'ils apprennent déjà à sécuriser les données!

Citation Envoyé par Bruno Voir le message

Accepteriez-vous que votre visage soit votre carte d'embarquement ?
Non.
5  1 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 10/12/2021 à 9:13
Citation Envoyé par Jeff_67 Voir le message
Une pièce d'identité est systématiquement demandée à l'embarquement. Fondamentalement, ça ne change pas grand-chose que la vérification soit faite par une machine, et bon plus par un humain.
Si, ça change tout: tu ne peux pas extraire les données de la tête d'un humain (piratage), sans compter que tu gardes un emploi, certes pas fabuleux, mais un emploi quand même, qui permet à quelqu'un de se loger, de se nourrir et de faire vivre sa famille.

EDIT: d'ailleurs, j'avais vu il y a quelques mois des fuites de données provenant d'aéroports et de compagnies aériennes, en ventes sur les forums. Ce n'est pas une bonne idée de leur fournir toujours plus de données, vu comme ils en prennent soin (sans compter ce qu'ils peuvent en faire derrière).
2  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 10/12/2021 à 12:36
C'était pareil à Londres, aussi. Ce n'est pas pour autant que je cautionne ça

Il y en a vraiment marre d'être toujours les dindons de la farce.
2  0 
Avatar de frfancha
Membre éprouvé https://www.developpez.com
Le 11/12/2021 à 9:38
Tout le monde parle de fuite de données, mais quelle fuite exactement ?
J'ai un peu du mal à comprendre.
L'association de ton visage et de ton nom?
Heu n'est ce pas ce qu'on trouve en libre accès sur LinkedIn, Facebook,...?
3  1 
Avatar de Jules34
Membre éclairé https://www.developpez.com
Le 10/12/2021 à 11:26
Citation Envoyé par AoCannaille Voir le message
Tant d'efforts pour gagner quelques minutes et supprimer des emplois...
Ca existe depuis que les passeports biométrique existe (2009 en France). Il y déjà presque dix ans maintenant je partais en vacance en Israël et à Ben Gourion à l'embarquement effectivement pour UNIQUEMENT rentrer dans la zone de contrôle et APRES s'être fait contrôler sa carte d'embarquement il y avais effectivement des machines qui te scanne la tète pour ensuite aller aux contrôles.

Enfin c'est le pire pays du monde niveau sécurité cet aéroport c'était l'enfer même si t'a rien fait tu te demandes si t'a pas quand même fait une connerie et qu'ils vont pas te faire louper ton avion juste pour le plaisir

Sécurité : aucuns avantage, maintiens des contrôles en réel (et je pense que ce sera le cas pendant encore un moment sinon ce serait bien trop facile de flouter la machine,

Rapidité : aucuns avantage

Données récoltées : Super Israël à mes données biométrique

Avantage pour moi : je pense être en dessous du seuil de profitabilité et m'être fait avoir

1  0 
Avatar de kain_tn
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 11/12/2021 à 19:49
Alors si tu trouves mon visage ou mon nom là dessus, ce ne sera certainement pas mon compte...

Pour ce qui est des fuites de données, si c'est une vraie question et pas un troll, il suffit de regarder les actualités de ces dernières années?
0  0 
Avatar de JackIsJack
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 12/12/2021 à 8:26
Je veux bien être contrôlé par un automate mais uniquement si c'est un hollogramme, genre de Lara Croft, et convainquant.
0  0 
Avatar de rbolan
Membre actif https://www.developpez.com
Le 13/12/2021 à 9:20
J'espère qu'ils vont obliger les gens à sourire aussi, parce que ça fera plus joli quand les données seront revendues à des tiers
0  0