IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'intelligence artificielle générative boosterait la productivité des travailleurs de 14 %
Selon une étude menée par l'Université de Stanford

Le , par Bruno

22PARTAGES

5  0 
Une nouvelle étude menée par l’Université de Stanford a révélé que l’utilisation de l’intelligence artificielle générative (AI) peut augmenter la productivité des travailleurs de 14 %. L’étude a examiné l’impact de divers outils basés sur l’AI, tels que ChatGPT, CodeGPT et WriteGPT, sur la performance des employés dans différents domaines.

Les chercheurs ont constaté que ces outils peuvent aider les travailleurs à accomplir des tâches plus rapidement, à améliorer la qualité de leur travail et à stimuler leur créativité. L’étude a également identifié les défis et les risques liés à l’utilisation de l’AI générative, tels que les questions éthiques, juridiques et de sécurité. Les auteurs de l’étude recommandent aux entreprises d’adopter une approche prudente et responsable lors de l’intégration de ces outils dans leurs processus de travail.


L’étude a été menée par des chercheurs de Stanford et du MIT sur l’impact des outils d’intelligence artificielle générative sur la productivité des travailleurs dans une entreprise de logiciels. Il s’agit de la première étude du genre à mesurer l’effet de ces outils dans un contexte réel de travail.


L’intelligence artificielle générative désigne la capacité des machines à créer du contenu original à partir de données existantes, comme des textes, des images ou des sons. Par exemple, ChatGPT est un outil qui utilise un modèle de langage pour générer des réponses cohérentes et personnalisées à des questions ou des demandes.

Goldman Sachs a publié une étude selon laquelle l'IA, notamment les outils d'IA générative comme Bard et ChatGPT, pourrait automatiser 25 % de l'ensemble du marché du travail. Plus en détail, les économistes de la banque américaine d'investissement prévoient que l'IA devrait remplacer les humains dans 46 % des tâches administratives, 44 % des emplois juridiques et 37 % des professions de l'architecture et de l'ingénierie. Ainsi, environ 300 millions d'emplois pourraient être supprimés par l'IA dans les années à venir, ce qui, selon la banque, signifie que l'IA générative est en bonne voie pour bouleverser fondamentalement le travail tel que nous le connaissons.

L'IA a fait couler beaucoup d'encre au cours de ces deux dernières années, et plus encore depuis l'arrivée des chatbots d'IA tels que ChatGPT. Ils peuvent résumer des articles scientifiques pour vous, déboguer votre code défectueux et écrire des formules Microsoft Excel à votre demande. Et alors que ces nouveaux outils d'IA visent à faire partie de notre vie quotidienne et que nous en apprenons davantage sur leur puissance, il y a une chose qui préoccupe tout le monde : l'impact que l'IA pourrait avoir sur l'emploi.

Contrairement à ce que pensent les chercheurs de Stanfort, qui estiment que, l’IA générative est un outil puissant pour augmenter la productivité et le bien-être des travailleurs, le nouveau rapport de Goldman Sachs, révèle que jusqu'à 300 millions d'emplois dans le monde pourraient être touchés dans les années à venir.

L’étude a été menée par des chercheurs de Stanford et du MIT a porté sur plus de 5 000 agents de service à la clientèle, basés principalement aux Philippines, qui travaillent pour une entreprise spécialisée dans les logiciels pour les petites et moyennes entreprises américaines. Certains agents ont eu accès aux outils d’IA générative, qui leur fournissaient des scripts de conversation basés sur des exemples de dialogues réussis, tandis que d’autres n’en ont pas eu.

Les chercheurs ont suivi la performance des agents sur des indicateurs clés, comme le temps et le taux de résolution des problèmes des clients. Ils ont constaté que les agents qui utilisaient les outils d’IA générative étaient en moyenne 14 % plus productifs que ceux qui ne les utilisaient pas.

« Le fait que les gens l'utilisent pendant plus d'un an dans cette entreprise donne une bien meilleure idée de la façon dont cela se traduit en productivité dans le monde réel », a déclaré Brynjolfsson, l'un des coauteurs de l'étude, lors d'une interview. « Pour autant que je sache, c'est la première fois que cela a été fait dans un environnement réel. »

L’étude a également révélé que les travailleurs les moins qualifiés et les plus novices bénéficiaient le plus de la technologie, car elle leur permettait d’apprendre plus vite et de gagner en confiance. Les agents avec deux mois d’expérience qui utilisaient l’IA étaient aussi performants ou meilleurs que ceux avec plus de six mois d’expérience sans IA.

En revanche, l’impact des outils d’IA générative sur les travailleurs expérimentés ou très qualifiés était minime, voire négatif dans certains cas. Les chercheurs expliquent que ces travailleurs n’avaient pas besoin de l’aide de l’IA pour résoudre les problèmes complexes, et que celle-ci pouvait même les distraire ou les ralentir.

Les travailleurs les plus qualifiés n'ont vu que peu ou pas d'avantages à l'introduction de l'IA dans leur travail. Il est probable que ces travailleurs les plus performants donnaient déjà des réponses du même niveau que celles recommandées par l'IA, de sorte qu'il y avait moins de place pour l'amélioration - au contraire, les messages-guides ont pu constituer une distraction, selon les chercheurs.

Si l'IA finit par réduire l'écart entre les travailleurs peu et très qualifiés, les entreprises devront peut-être repenser fondamentalement la logique qui sous-tend les choix de rémunération.

Les meilleurs agents du service clientèle disposaient de feuilles de calcul Excel où ils rassemblaient les phrases qu'ils utilisaient souvent et qui fonctionnaient bien, a déclaré Raymond du MIT. Si l'outil d'IA prend effectivement ce savoir tacite et le distribue à d'autres, a-t-elle ajouté, « alors ces travailleurs hautement qualifiés rendent un service supplémentaire à l'entreprise en fournissant ces exemples à l'IA, mais ils ne sont pas rémunérés pour cela ».

En fait, leur situation est peut-être pire parce que leurs incitations étaient basées sur la performance par rapport à leurs pairs, ce qui soulève une série de questions politiques importantes sur la manière dont les travailleurs devraient être rémunérés pour la valeur de leurs données.

Les entreprises tournées vers l'avenir seraient bien avisées de reconnaître l'expertise de leurs employés vedettes, car leurs connaissances et compétences tacites formeront probablement la base des outils d'IA qui alimenteront le reste de l'organisation, a déclaré Brynjolfsson.

« Les entreprises qui réussissent auront des systèmes d'incitation et de récompense qui reconnaissent que ces employés les plus performants - que leur performance avec un client donné soit ou non manifestement meilleure que celle des travailleurs moins qualifiés - créent des connaissances dont l'ensemble de l'organisation dépend », a-t-il déclaré.

« Il ne serait pas exagéré qu'ils accordent encore plus d'importance à ces personnes, car ce type de compétences est désormais amplifié et multiplié dans l'ensemble de l'organisation. Dorénavant, ce travailleur de haut niveau peut changer l'ensemble de l'organisation ».

L’étude a aussi montré que l’utilisation de l’IA générative améliorait la satisfaction des clients, réduisait les demandes d’intervention managériale et augmentait la rétention des employés. Les chercheurs attribuent ces effets à la meilleure qualité et rapidité du service, ainsi qu’à la réduction du stress et de la charge mentale des agents.

Les chercheurs concluent que l’intelligence artificielle générative est un outil puissant pour augmenter la productivité et le bien-être des travailleurs, mais qu’il faut aussi tenir compte des différences individuelles et des besoins de formation. Ils soulignent également que ces outils ne visent pas à remplacer les travailleurs, mais à les assister et à les compléter.

Selon les chercheurs, l’IA générative ne vise pas à remplacer les travailleurs, mais à les assister et à les compléter, en leur permettant de se concentrer sur les tâches à plus forte valeur ajoutée. Brynjolfsson souligne que l'étude de l'IA générative n'en est qu'à ses débuts et que cette recherche n'est pas le dernier mot - il reste encore beaucoup à apprendre.

Source : université de Stanford

Et vous ?

Les résultats de l'étude menée par les chercheurs de l'université sont-ils pertinents ?

À votre avis, quelles sont les limites de l’étude ?

Voyez-vous des implications éthiques ou sociales de l’utilisation de l’IA générative dans votre milieu professionnel ?

Voir aussi :

Une étude de Goldman Sachs affirme que l'IA pourrait automatiser 25 % des emplois actuels dans le monde, les économistes, les employés administratifs et les avocats devraient être les plus touchés

90 % du contenu en ligne pourrait être « généré par l'IA d'ici 2025 », selon une conférencière en IA. « Les choses qui nous émerveillent début 2023 vont sembler pittoresques d'ici la fin de l'année »

Des expériences menées sur l'IA générative révèlent qu'elle augmente la productivité de 40 % et la qualité de 20 %, les chercheurs mettent en garde contre l'impact de l'IA sur l'avenir du travail

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 06/09/2023 à 8:33
Citation Envoyé par totozor Voir le message
Il y a peu d'ai entendu une de ces élite dire, que l'élite était l'élite parce que ce que nous trouvons inexplicable est une évidence pour eux. Que nous sommes aveugles et qu'ils sont clairvoyants. La réalité est que le monde virtuel (finance) sur lequel ils sont clairvoyant repose sur un monde physique duquels ils semblent être devenu aveugle, tant que la corrélation marche ils restent une élite mais le jour où elle se déchirera les plus déconnectés d'entre eux risquent de chuter de haut et finir fou.
l'élite est l'élite grâce à l'héritage de papa.

si tu nait dans une bonne famille, tu vas pouvoir bénéficier d'une bonne école privé, d'une bonne université privée ou papa te fera profiter de son réseau pour une fois terminer tes études être à un bon poste chez ton pote fils du pdg de total (ou autre boite du cac40)

une fois mort, papa te cèdera ces 5 apparts à paris et ces épargnes bien investie car comme il a fait de bonnes écoles il a appris a avoir une bonne gestion financière (chose que l'école publique n'apprends pas, meme le livret A le truc basique de chez basique n'y est pas enseigné)
5 appart ou plus, en France 3.5% de la population détient 50% du parc locatif.

partir de rien et devenir millionnaire ca a du arriver a 2-3 personnes mais au global ca reste un bon gros mythe pour faire rêver les gueux.

exemple tout con d'un manque d'éducation des gueux: en ce moment beaucoup croit que quand inflation ralentie = les prix baissent, ca aide bien Bruno Lemaire et le reste de l'élite que les Français soit au global des ignorants débile.
Plus t'es stupide plus tu es soumis a l'élite, tu leurs fait confiance car toi tu sais pas faire. Et tu te poses pas les bonnes questions aussi, ca aide bien à la stabilité politique.

L'élite sait prendre soin de l'élite, on te donnera toujours des postes bien payé bidons, Agnes Buzins est conseillère maître à la Cour des comptes, jean castex Président-directeur général de la Régie autonome des transports parisiens, pap ndiaye nommé ambassadeur auprès du Conseil de l'Europe...
suffit de regarder, tous on des noms de postes à rallonge bien bidons
6  0 
Avatar de kain_tn
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 19/09/2023 à 12:03
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Que pensez-vous des déclarations de Mustafa Suleyman ?
C'est l'andouille qui raconte tout et n'importe quoi sur les IA pour vendre les services de sa propre boîte, comme par exemple que "L'IA privera les élites de leur pouvoir".

Ses propos n'ont aucun intérêt. Ils sont adressés à ses actionnaires, même si je ne doute pas du fait que l'on va encore nous gaver de propos sur "L'IA".
6  0 
Avatar de Nym4x
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/05/2023 à 7:45
ils sont rigolos ces pdgs… Ils créent des problèmes à l’échelle mondiale en nuisant à des millions de gens puis ils demandent aux gouvernements de trouver des solutions et de réparer les dégâts.
6  1 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/09/2023 à 7:53
Nous sommes confrontés à un changement radical de ce qu'il est possible de faire pour les individus, et ce à un rythme jusqu'ici impensable. L'IA devient plus puissante et radicalement moins chère chaque mois
Mais je travaille pour un industriel qui produit des pièces, les machines coutent de millions d'euros. Seule une élite est capable de se lancer dans ce marché. Jean Marc l'usineur sénior a beau avoir toute la conaissance pratique et avoir l'IA la plus développée du monde, il ne peut pas s'acheter un poste d'usinage moderne, il n'est pas capable de concevoir un produit innovant de façon rentable, et s'il en était capable la multinationale aura fait aussi bien, plus vite et moins cher que lui.

Je pense que ce monsieur ne se rend pas compte que la voiture qu'il conduit, les carottes qu'il mange, ou le café qu'il boit n'ont rien de conceptuels, ils sont bel et bien physique et l'IA a un impact limité la dessus. L'IA ne rendra pas les moyens de productions accessible à tous. Donc l'élite est encore bien confortable sur son piedestal.
A quel point faut il être déconnecté du monde pour ne pas intégrer, au moins un tout petit peu, de matérialisme la dessus.
Il y a peu d'ai entendu une de ces élite dire, que l'élite était l'élite parce que ce que nous trouvons inexplicable est une évidence pour eux. Que nous sommes aveugles et qu'ils sont clairvoyants. La réalité est que le monde virtuel (finance) sur lequel ils sont clairvoyant repose sur un monde physique duquels ils semblent être devenu aveugle, tant que la corrélation marche ils restent une élite mais le jour où elle se déchirera les plus déconnectés d'entre eux risquent de chuter de haut et finir fou.
5  0 
Avatar de onilink_
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 25/08/2023 à 11:43
C'est une vision très naïve de la chose je trouve @totozor.

Il ne faut pas oublier que l'IA est aussi un outil de domination.

A terme elle permettra aux puissants (j'inclus la dedans les états, multinationales, milliardaires) d'avoir encore plus de contrôle:
- sur la population (reconnaissance faciale, propagande, filtrage d'internet, tracking etc)
- géopolitique (l'analyse des données et la data a grande echelle c'est le nerf de la guerre)
- guerre (cf drones autonomes etc) et cyber guerre (découverte de failles automatisées)
Puis dans l'absolu tout simplement de se passer d'avoir besoin de nous avec de la main d’œuvre capable de travailler 24h/24 sans aucune revendication et compensation. Ce qui permettra encore plus aux multinationales d'avoir du pouvoir sur les états et de façonner le monde selon leurs règles et leur vision.

Même actuellement, avec un état de l'art qui est ridicule comparé à ce que l'on verra dans quelque décennies on voit déjà la tendance.

Les seuls personnes qui se réjouissent de l'IA sont les mecs qui découvrent à peine les possibilités (y a un effet wow) et ne voient que les bénéfices que ça leur apporte directement (ex: ça me fait gagner du temps dans mon pissage de javascript, ou pour taper un mail chiant) sans aucune vision plus large et sur le long terme (à commencer généralement par: 'ça va remplacer mon taf').

Même ceux qui bossent dans le secteur savent très bien qu'on a ouvert la boite de pandore, mais on ne peut que continuer de progresser car c'est une guerre technologique. Si tu n'as pas une force de frappe équivalente à celle de tes ennemis/concurrents tu es finis.
4  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/02/2024 à 8:05
Citation Envoyé par petitours Voir le message
oui apprécier ne rien faire est un beau fantasme sauf que au delà de ça il y a le sens même de la vie qui est sur la balance.
J'observe une transformation intéressante chez mes parents, plus si jeunes retraités.
Les deux étaient très fiers de leur travail et de ce qu'ils "apportaient au monde" (plus ou moins grand suivant le cas).
Ils ne travaillent plus et ils sont encore plus fiers de leur vie, leurs loisirs apportent encore plus au monde d'après eux.
Ils ne travaillent plus mais leur vie a encore plus de sens pour eux (parce qu'ils choisissent ce qu'ils apportent).

Si demain je n'ai plus besoin d'être salarié pour vivre je ne m'arrêterais pas pour autant de travailler, mais je choisirais mes travaux (parce que je me disperserais surement plus qu'aujourd'hui).
Et je pense que ma vie aurait encore plus de sens pour moi.

Et je peux te présenter un paquets de caissiers, de femmes de ménage, d'opérateurs, de transporteurs dont le sens de la vie aujourd'hui est de se buter au travail pour espérer donner une vie digne à leurs enfants.
Je met ma main à couper que ces personnes auraient le sentiment que leur vie a 1000 fois plus de sens s'ils avaient les moyens de choisir leur travail. Et certains feraient le même travail, pas de la même façon, pas pour les mêmes personnes.
4  0 
Avatar de RenarddeFeu
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 13/02/2024 à 13:41
L'IA est surtout une bonne excuse pour licencier sans avouer que l'entreprise connait des difficultés, très vrai actuellement dans la tech américaine.
3  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 11/05/2023 à 8:23
Citation Envoyé par Nym4x Voir le message
ils sont rigolos ces pdgs… Ils créent des problèmes à l’échelle mondiale en nuisant à des millions de gens puis ils demandent aux gouvernements de trouver des solutions et de réparer les dégâts.
Entièrement d'accord. D'ailleurs, il serait intéressant de demander à ces mêmes patrons, combien ils sont prêts à payer d'impôts supplémentaires pour que les gouvernements puissent verser ces revenus de base ?
4  2 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 24/08/2023 à 8:01
Citation Envoyé par Patrick Ruiz Voir le message
Il prévient que nos systèmes actuels ne sont pas prêts à faire face à l’intelligence artificielle compte tenu des avancées possibles dans une dizaine d’années.
Que l'IA envahisse tous les secteurs me parait assez évident, ça a été le cas pour toutes les avancées technlologiques qui ont mené à une révolution industrielle.
Mais quand on manipule un outil trop puissant pour nous, soit on l'utilise que partiellement, soit on se "brule". Et les corps qui ont un peu de sens de la survie évitent de reproduire ce qui mène à la brulure.

Donc l'IA dans la plupart des secteurs ne dervait pas être un gros problème à long terme.
Evidemment le domaine militaire semble plus résistant à la brulure que les autres et pourrait se lancer dans une course dangereuse mais Terminator semble encore loin.
2  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 05/02/2024 à 22:45
Perso, j'ai hâte de me faire remplacer. Ca voudrait dire qu'une majorité de gens se serait fait remplacé, et la mise en place d'un revenu de base ne serait alors plus une option mais un besoin sociétal pour éviter la guerre civile.
3  1