IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les États-Unis et l'Union Européenne « devraient inciter le secteur de l'IA à adopter un code de conduite volontaire dans les mois à venir »
D'après la responsable de la technologie de l'UE

Le , par Nancy Rey

0PARTAGES

7  0 
La responsable européenne de la technologie, Margrethe Vestager, a déclaré, mercredi 31 mai 22023, qu'elle pense qu'un projet de code de conduite sur l'intelligence artificielle (IA) pourrait être rédigé dans les semaines à venir, permettant à l'industrie de s'engager sur une proposition finale "très, très bientôt". Les décideurs politiques et de nombreux acteurs de l'industrie ont exprimé leur inquiétude face à l'IA, en particulier l'IA générative créatrice de contenu telle que ChatGPT, certains l'assimilant aux risques posés par les pandémies ou les guerres nucléaires.


Vestager a déclaré que les États-Unis et l'Union européenne devraient promouvoir un code volontaire afin de fournir des garanties pendant que de nouvelles lois sont élaborées. « L'IA générative change complètement la donne », a déclaré Vestager, vice-présidente de la Commission européenne, lors d'une conférence de presse organisée à l'issue d'une réunion du Conseil du commerce et de la technologie (Trade and Technology Council : TTC) entre l'Union européenne et les États-Unis.

« Tout le monde sait qu'il s'agit d'une nouvelle technologie puissante. Dans les prochaines semaines, nous présenterons donc un projet de code de conduite sur l'IA », a-t-elle déclaré, ajoutant qu'elle espérait qu'une proposition finale serait présentée « très, très bientôt » et que l'industrie pourrait y adhérer.

Dans un tweet ultérieur, elle a mentionné le filigrane et les audits externes parmi les idées qui pourraient figurer dans le code. La loi sur l'IA de l'Union européenne, qui contient des règles sur la reconnaissance faciale et la surveillance biométrique, est encore en cours d'élaboration. « Dans le meilleur des cas, elle entrera en vigueur dans deux ans et demi ou trois ans. C'est manifestement beaucoup trop tard. Nous devons agir maintenant », a déclaré Vestager à la presse avant la réunion du Comité technique suédois.

La déclaration de clôture de la réunion du TTC indique que les deux partenaires ont créé des groupes d'experts chargés d'évaluer les risques liés à l'IA, de coopérer sur les normes relatives à l'IA et de surveiller les risques existants et émergents.

Les dirigeants des pays du G7 ont appelé ce mois-ci à l'élaboration de normes techniques pour que l'IA reste « digne de confiance », en préconisant des discussions internationales sur des sujets tels que la gouvernance, les droits d'auteur, la transparence et la menace de la désinformation. Vestager a déclaré qu'il est nécessaire de parvenir à un accord sur des points précis, suggérant que Bruxelles et Washington pourraient aider à conduire le processus, notant que le processus génératif "se développe à une vitesse étonnante".

Source : Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la technologie

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

L'organisation européenne des consommateurs estime que la proposition de loi de l'Europe sur l'IA est faible, en matière de protection des consommateurs

L'UE pourrait commencer à appliquer des règles pour réglementer les Big Tech au printemps 2023, le DMA devrait permettre d'agir contre toute violation commise par les "gatekeepers"

Le PDG d'Apple estime que la politique technologique de l'UE menace la sécurité des iPhone, Tim Cook craint que l'application de DMA ne conduise à davantage de téléchargements hors de l'App Store

L'organisme européen de protection de la vie privée estime que la reconnaissance faciale devrait être interdite, en raison de son intrusion profonde et non démocratique dans la vie privée des gens

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de mith06
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 16/06/2023 à 11:34
Quand ils vont se rendre compte qu "l'IA" permet de faire de la surveillance de masse, ils vont renommer ca en "algorithme à réseaux de neurone profond" pour contourner leur propre interdiction

les applications et les systèmes qui créent un risque inacceptable, tels que les systèmes d'évaluation sociale gérés par le gouvernement, comme ceux utilisés en Chine, sont interdits ;
Le modèle Chinois c'est leur rêve....

les applications qui ne sont pas explicitement interdites ou répertoriées comme présentant un risque élevé échappent en grande partie à la réglementation.
Normalement tout c'est qui n'est pas interdit est autorisé.
Mais pour ces gens tout ce qui n'est pas autorisé devrait être interdit.
5  1 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 07/02/2024 à 22:16
Encore une étude de greenwashing
4  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 06/06/2023 à 14:57
Je trouve qu'elle annonce une solution incomplète au problème.
Doit on reprocher à l'outil ou à l'utilisateur le résultat qui en ressort?
Faire un choix c'est déresponsabiliser l'autre donc j'ai tendance à dire que restreindre les sociétés qui produisent l'IA est très largement insuffisant.
Demain le moindre torchon diffusera de la merde et se dédouanera en prétextant que l'IA n'avait pas le warning qui va bien.
Demain le moindre politicien sortira des inepcies et se dédouanera en prétextant que l'IA n'avait pas le warning qui va bien.
Demain le moindre pseudo-scientifique sortira une étude moisie et se dédouanera en prétextant que l'IA n'avait pas le warning qui va bien.
...
La vérification fait partie de leur travail normalement.
3  1 
Avatar de mach1974
Membre averti https://www.developpez.com
Le 13/12/2023 à 16:20
Bonjour,
Un peu de rationalisation que diable. On reste sur de l'ia qui calcule les corrélations et en tire des arbres causaux sans décrire les mécaniques même avec LIME et SHAPE, alors que l'analyse grammaticale avec les COI et COD permet de déterminer le sujet et le complément , ce qui permet une logique de prédicat avec le respect des 3 lois d'ASIMOV. C'est un cauchemar. On va voir revenir le temps des sorciers même si Athur C Clarke parle de magie comme la techno qui disparaît. On va élever l'ordinateur au rang de Dieu dans la prochaine étape . C'est bien la peine de faire du modèle checking dans la norme ISO179 pour l'aéronautique ou dans le ferroviaire ....
2  0 
Avatar de OrthodoxWindows
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 15/06/2023 à 1:24
Je suis d'accord avec cette loi dans les grandes ligne.

Par contre j'ai une interrogation ; plus ça va, plus les IA type OpanAI vont pouvoir êtres fabriqués par des individus, et plus forcément par des entreprises. Du coup, cela risque d'être impossible à réguler pour l'EU. Et si régulation, passage dans un régime autoritaire de censure sur les DNS et ainsi de suite... Surtout que les initiatives comme celle-si se multiplies : https://gpt4all.io/index.html

D'ailleurs :

Les entreprises et les groupes industriels avertissent toutefois que l'Europe doit trouver un juste équilibre. Sam Altman, PDG d'OpenAI, a exprimé son soutien à certains garde-fous en matière d'IA et a signé, avec d'autres dirigeants d'entreprises technologiques, une mise en garde contre les risques qu'elle représente pour l'humanité. Mais il a également déclaré que c'était "une erreur d'imposer une réglementation lourde dans ce domaine dès maintenant". Microsoft et IBM ont salué le vote de mercredi, mais attendent avec impatience que la législation proposée soit affinée. Mais d'autres acteurs comme Meta semblent minimiser les risques.
C'est justement Meta qui à ouvert les sources de ses algorithmes au chercheurs, puis qui a été victime d'une fuite.
1  0 
Avatar de Jules34
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 27/10/2023 à 9:41
il prévoit la création d'un organisme international de l'IA
Bin si c'est pour faire l'OMS de l'IA ça va plus nous rapprocher de la fin du monde que nous en éloigner

Chaque organisme mondial supplémentaire réduit un peu plus le droit des peuples à disposer d'eux même.
1  0 
Avatar de Jon Shannow
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 15/11/2023 à 15:30
Mon avis est double. D'un coté, je pense qu'il est important et urgent de légiférer, d'un autre, qu'il est nécessaire de préserver les acteurs moindres dans leurs recherches au niveau de l'IA.
Je pense que la législation devrait mettre des barrières aux grandes entreprises afin de ne pas leur laisser le champ libre et de tuer dans l'œuf toute concurrence, comme ils savent si bien le faire.

Mais gageons que le poids des billets de ces cadors, soit plus audible que toutes les objections raisonnables émises par un groupe moins... pourvus de liasses.
1  0 
Avatar de TJ1985
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 17/11/2023 à 8:58
J'imagine les débats le jour où l'Homme à domestiqué le Feu...

Réguler l'IA comme l'entendent les politicards et les bien-pensants revient à pratiquer une stérilisation intellectuelle. Ce n'est pas parce que de plus en plus d'utilisateurs de l'informatique ne sont pas capables d'additionner 1 et 1 qu'il faut priver ceux qui savent que ça fait 10 de poursuivre les développements les plus prometteurs de ces derniers temps.

Les catastrophistes qui prédisent que mon Raspberry Pi tournant Llama va déclencher la fin du monde sont pathétiques, et dangereux, car ils offrent une occasion aux sempiternels protecteurs des populations une magnifique occasion de tenter encore une fois de prouver leur utilité.

Les travaux de Yann LeCun visant à contextualiser les données des LLMs sont prometteurs et pourraient aboutir à instiller un brin d'intelligence dans ces systèmes, qui sont pour le moment d'une totale indigence dès lors qu'on tente de les extraire de le leur cadre d'entraînement. Mais sur le fond, observez vous, voyez comment le vivant est fabriqué, évaluez les flux d'informations reçu en permanence par notre système nerveux central et comparez ces volumes à ceux que reçoit une système d'IA dans son boîtier...

Si nous ne voulons pas souffrir de l'émergence de l'IA au sens général, il faut que nous nous formions à son usage, que nous en comprenions les bases de fonctionnement et puissions en tirer parti. Nous devons aussi en mesurer les limites, savoir d'où ça vient. Nous devons en quelque sorte (re)devenir intelligents et cesser de sauter sur chaque superstition qui passe par là.
En bref, nous devons prouver que nous restons plus aptes que n'importe laquelle de nos créa-tion-tures (voilà t'y pas que je m'y mets aussi !). Nous priver d'un bulldozer nous empêchera de construire les routes dont nous aurons besoin dans le futur.
1  0 
Avatar de pierre-y
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 14/02/2024 à 13:03
L'UE c'est vraimment le bal de la corruption. Quand je pense que la parlementaire grec qui c'était fait choper a recevoir du blé du Qatar a put tranquillement reprendre son poste comme si de rien n'était... C'est vraiment a vomir.
2  1 
Avatar de Aiekick
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 05/07/2023 à 23:06
comme d'hab l'europe ce tire une balle dans le pied dans tous les domaines.

a qui profite le crime ? aux etats unis !

Donc les dirigeant de l'europe doivent etre a leur botte...
0  0