IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Les dépenses en IA générative devraient atteindre 1 300 milliards de dollars d'ici 2032
Soit un taux de croissance annuel de 42 % au cours de la prochaine décennie, selon un rapport de Bloomberg

Le , par Anthony

1PARTAGES

6  0 
Sous l'impulsion de pionniers de l'IA comme ChatGPT, le marché de l'IA générative devrait exploser, passant de 67 milliards de dollars à un montant sans précédent de 1 300 milliards de dollars par an d'ici 2032, remodelant ainsi les dépenses mondiales en matière de technologie au cours de la prochaine décennie.

Alimenté par l'essor de modèles d'IA tels que ChatGPT, le marché de l'IA générative devrait exploser pour atteindre le chiffre stupéfiant de 1 300 milliards de dollars de dépenses annuelles, passant rapidement de 40 milliards de dollars en 2023 à 67 milliards de dollars prévus cette année, selon un nouveau rapport de recherche de Bloomberg Intelligence.

Cette trajectoire indique un formidable taux de croissance annuel de 42 % au cours de la prochaine décennie, l'IA générative finissant par représenter 12 % des dépenses technologiques mondiales d'ici 2032.


"Le monde est sur le point d'assister à une explosion de la croissance dans le secteur de l'IA générative au cours des dix prochaines années, ce qui promet de changer fondamentalement la façon dont le secteur technologique fonctionne", a déclaré Mandeep Signh, chercheur principal à l'origine du rapport de Bloomberg Intelligence.

Ce sont les acteurs établis, et non les startups, qui en tireront le plus de bénéfices

Il est intéressant de noter que le rapport suggère que les bénéfices de cette croissance seront principalement récoltés par les poids lourds technologiques établis plutôt que par les startups émergentes. Parmi les premiers à tirer profit de cette montée en puissance de l'IA figurent la division "Cloud" d'Amazon, Microsoft, Google et Nvidia.

Ce point de vue correspond à celui des investisseurs en capital-risque qui ont évité d'investir dans les jeunes pousses de l'IA parce qu'ils pensaient que les entreprises en place s'empareraient des gains. Sam Lessin, investisseur en capital-risque chez Slow Ventures, a expliqué son point de vue : "contrairement à un véritable changement de plateforme, l'IA n'est qu'un accélérateur pour les entreprises existantes et les modèles de distribution existants - et il est extrêmement facile pour les entreprises en place de s'insérer dans ce qu'elles font déjà".

Alimenter le boom de l'IA : les secteurs clés

Le rapport estime que l'explosion de la demande d'IA générative devrait provenir de plusieurs secteurs critiques. Le principal moteur devrait être le besoin croissant d'infrastructures capables d'entraîner des modèles d'IA, qui devrait atteindre 247 milliards de dollars d'ici 2032. En outre, l'IA générative devrait s'emparer d'une part substantielle du marché de la publicité numérique, avec des dépenses prévues de 192 milliards de dollars d'ici 2032. À l'heure actuelle, les dépenses annuelles mondiales en publicité numérique s'élèvent à environ 500 milliards de dollars.

Le rapport prévoit également que les recettes des serveurs d'IA pourraient atteindre 134 milliards de dollars par an d'ici à 2023. Reflétant cette demande insatiable de puissance de calcul pour l'IA, le cours de l'action NVIDIA a récemment bondi de plus de 28 % en l'espace d'une semaine, à la suite de l'annonce de résultats prometteurs et de prévisions optimistes liées à la demande de matériel d'IA. La demande actuelle de puissance de calcul pour l'IA est si forte que les fournisseurs de cloud, tels que Microsoft, ont rationné l'accès à l'informatique pour les principales équipes internes d'IA afin d'équilibrer la capacité avec la demande intense.

L'émergence de l'IA remodèle le paysage du marché de l'emploi

La transformation rapide provoquée par l'essor de l'IA remodèle également le marché de l'emploi. En avril, Dropbox a licencié 16 % de ses effectifs, le PDG Drew Houston expliquant ce changement par la volonté de consacrer davantage de ressources aux rôles liés à l'IA et de réduire les départements matures.

Houston a déclaré : "L'ère de l'informatique de l'IA a enfin commencé", ajoutant : "Nous sommes depuis longtemps convaincus que l'IA nous dotera de nouvelles capacités et transformera radicalement le travail de la connaissance. Les produits que nous proposons cette année témoignent de notre engagement en faveur de cet avenir".

Wall Street, elle aussi, connaît une évolution de l'embauche liée à l'IA. Les données de la société de conseil Evident révèlent que 40 % de tous les postes ouverts dans plusieurs des plus grandes banques sont désormais des postes liés à l'IA, tels que des ingénieurs de données, des quants, etc.

Alexandra Mousavizadeh, PDG et cofondatrice d'Evident, a déclaré que le lancement de ChatGPT en 2022 avait "rendu tout le monde - du conseil d'administration et du PDG aux dirigeants des banques - très conscient du pouvoir de transformation de l'IA". Elle a décrit la concurrence accrue pour les talents comme une "course à l'armement de l'IA", qui se déroule dans diverses industries.

Source : Bloomberg Intelligence

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Que pensez-vous de ces prévisions de Bloomberg ? Trouvez-vous qu'elles sont pertinentes ?

Êtes-vous d'accord avec le point de vue selon lequel les géants technologiques établis profiteront davantage de la croissance de l'IA générative que les startups émergentes ?

Voir aussi

Le marché européen de l'IA poursuit sa croissance régulière et affichera un taux de croissance annuel de 25%, malgré l'incertitude économique d'après l'IDC

Les revenus mondiaux du marché de l'intelligence artificielle devraient augmenter de 19,6 % d'une année sur l'autre en 2022 pour atteindre 432,8 milliards de dollars, selon les prévisions d'IDC

La croissance du marché mondial de l'IA devrait s'améliorer en 2021 et franchir la barre des 500 milliards de dollars d'ici 2024, selon les prévisions d'IDC

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Jules34
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 08/06/2023 à 14:24
Vraiment quelle révolution incroyable ! On investi plus dans la machine que dans l'homme applaudissons et honnissons les ennemis du progrès !

On travaillera glorieusement jusqu'à 70 ans pour entretenir des machines, nos grands parents qui ont tant souffert de partir en retraite à 58 ans nous avait bien prévenus que le progrès nous délivrerait !

Quel conte de fée magnifique
1  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 10/06/2023 à 16:12
Que pensez-vous de ces prévisions de Bloomberg ? Trouvez-vous qu'elles sont pertinentes ?
Lors de mes 18 derniers mois en télétravail avant la retraite, je dirigeais le pôle IA de mon employeur et il s'agissait de projets de ML pour l'essentiel. L'équipe était rodée et s'entendait très bien. Je n'avais même pas à répartir les tâches : tous s'organisaient en équipe soudée. Nous sous-traitions dans le monde entier des contrats pour des multinationales et étions débordées de demandes. Donc à la vue du buzz autour de chatGPT, cela ne m'étonnerait pas que l'IA génératives atteignent des sommets de dépenses. Cependant, en 2027, ou 2030, au hasard, disposerons-nous d'assez de ressources pour répondre à la demande ?

Êtes-vous d'accord avec le point de vue selon lequel les géants technologiques établis profiteront davantage de la croissance de l'IA générative que les startups émergentes ?
Oui ils disposent d'une force de frappe conséquente et pourrons très certainement industrialiser l'offre. Plus qu'une start up comme Open AI ou autre qui ne dispose que d'un petit pool d'employés pour répondre à la demande comparativement à Google ou Microsoft. Par contre, les start ups, au même titre que Google, vont très certainement innover. Déjà Open AI a amélioré son algorithme de prédiction de chatGPT.

Qu'en pensez-vous ?
Je me demande comment Bloomberg peut prédire un chiffre d'affaires à 10 ans. Mais d'après ma courte expérience dans le domaine, la demande devrait être forte et les chiffres faramineux. Reste les ressources humaines disponibles. Matériellement, Nvidia devrait connaître une pénurie et sans doute investir dans des usines. Les investissements sont tellement énormes, que l'IA général devrait être découverte d'ici là.
0  0 
Avatar de ericb2
Membre averti https://www.developpez.com
Le 11/06/2023 à 12:33
Je n'arrive pas à trouver d'informations objectives sur la consommation énergétique de l'IA** , mais je me demande si on a les ressources pour assurer cette "évolution" et je m'interroge sur la capacité à prédire 10 années à l'avance quand il s'agit d'un domaine aussi pointu.

Dans un second temps, je commence à comprendre pourquoi cette augmentation délirante du prix du kWh ces derniers temps ...

**pour l'IA de Google, il serait question d'une consommation d'énergie équivalente à celle d'une ville comme Atlanta (~ 500 000 habitants)
0  0