IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

43 % des entreprises réaliseront des entretiens d'embauche menés par l'IA d'ici 2024
Et 1 entreprise sur 7 laissera l'IA prendre les décisions finales concernant les candidats, d'après ResumeBuilder

Le , par Anthony

25PARTAGES

5  0 
Les entretiens par l'IA, au cours desquels un candidat à l'emploi "discute" avec une intelligence artificielle, existent depuis quelques années, mais ne se sont pas encore généralisés. Cependant, avec ChatGPT, Bard et d'autres chatbots IA qui continuent de secouer le monde du recrutement, ce n'est peut-être qu'une question de temps avant qu'un plus grand nombre d'entreprises n'intègrent les entretiens par l'IA dans leurs processus d'embauche.

En juin, ResumeBuilder.com a interrogé plus de 1 000 employés impliqués dans les processus de recrutement sur leur lieu de travail afin de connaître l'utilisation des entretiens par l'IA dans leur entreprise.

Les résultats :
  • 43 % des entreprises ont déjà adopté ou prévoient d'adopter les entretiens par l'IA d'ici 2024.
  • Les deux tiers de ce groupe pensent que les entretiens par l'IA augmenteront l'efficacité de l'embauche.
  • 15 % affirment que l'IA sera utilisée pour prendre des décisions sur les candidats sans aucune intervention humaine
  • Plus de la moitié pense que l'IA finira par remplacer les gestionnaires d'embauche humains.

43 % des entreprises utiliseront des entretiens par l'IA d'ici l'année prochaine

Interrogés sur l'utilisation actuelle ou future des entretiens par l'IA par leur entreprise, 10 % des répondants déclarent que leur entreprise utilise actuellement des entretiens par l'IA, 17 % prévoient de commencer à les utiliser cette année, et 17 % prévoient de commencer à les utiliser d'ici 2024.

Lorsqu'il a été demandé à ce groupe de répondants de préciser l'utilisation que fait leur entreprise des entretiens par l'IA, les réponses écrites ont été les suivantes :

  • "Nous utilisons déjà l'IA pour former nos nouveaux employés et nous prévoyons de nous engager dans cette voie prochainement."
  • "Cela permettra de trier ceux qui ne sont pas qualifiés et de faire gagner du temps à l'entreprise."
  • "Pour que les entretiens se déroulent plus rapidement et pour obtenir les meilleurs travailleurs."

Parmi les 32 % de répondants qui affirment que leur entreprise n'a pas l'intention d'intégrer l'IA dans les entretiens, les réponses écrites pour en expliquer les raisons sont les suivantes :

  • "Nous préférons une interface directe avec les candidats potentiels."
  • "L'entreprise a un faible taux de rotation et les entretiens par l'IA ne sont pas rentables."
  • "Il y a trop de résultats et de risques inconnus."

De nombreuses personnes interrogées dans cette catégorie ont également fait part de leur manque de connaissance de ces outils. À mesure qu'ils gagnent en popularité, il est possible que de nombreuses autres entreprises commencent à adopter les entretiens par l'IA.

"Il n'est pas surprenant que les entreprises investissent dans les entretiens par l'IA car elles continuent d'essayer de rationaliser le processus d'entretien", commente Stacie Haller, conseillère en chef en matière de carrière. "Personnellement, je ne crois pas que l'interaction humaine puisse jamais être remplacée, mais si les entreprises pensent que cela les aidera à sélectionner les candidats de manière efficace, nous verrons cette pratique continuer à se développer", ajoute-t-elle.


1 entreprise sur 7 laissera l'IA prendre les décisions finales concernant les candidats

Sur les 43 % de répondants qui affirment que leur entreprise utilisera des entretiens par l'IA en 2024, 15 % déclarent que l'IA sera utilisée pour prendre des décisions sur les candidats sans aucune intervention humaine. 85 % affirment que le logiciel fournira des recommandations sur les candidats, mais qu'un humain prendra toujours les décisions finales.

"Je suis heureux de constater que 85 % des répondants reconnaissent que l'intervention humaine est nécessaire dans le processus d'embauche", commente M. Haller. "Si l'IA élimine des candidats solides, les entreprises ont besoin d'un plan de secours pour vérifier l'efficacité de ses capacités de sélection."

À la question de savoir où les entretiens par l'IA interviennent ou interviendront dans le processus d'entretien, 65 % des répondants déclarent qu'ils servent d'outil de présélection, 14 % qu'ils constituent la dernière étape du processus, et 17 % qu'ils constituent la seule étape de l'entretien IA.

Les répondants ont également été interrogés sur les critères d'évaluation des candidats par l'IA. 83 % d'entre eux ont déclaré que le logiciel évaluait les qualifications professionnelles spécifiques, tandis que 40 % ont indiqué qu'il évaluait également les candidats pour s'assurer qu'ils correspondaient bien à la culture de l'entreprise.

Parmi le petit pourcentage de répondants dont l'entreprise utilise actuellement à la fois des entretiens par l'IA et des logiciels de suivi des candidats (ATS), 60 % déclarent que l'ATS est toujours plus efficace que les entretiens par l'IA.


2 répondants sur 3 pensent que les entretiens d'embauche avec l'IA augmentent l'efficacité du recrutement

Lorsqu'on a demandé aux répondants d'évaluer l'efficacité des entrevues d'IA, 65 % d'entre eux affirment qu'elles ont augmenté ou augmenteront l'efficacité de l'embauche, 14 % affirment qu'elles ont diminué ou diminueront l'efficacité de l'embauche, et 21 % croient qu'elles n'ont eu ou n'auront aucun effet sur l'efficacité de l'embauche.

Bien que la majorité des répondants croient en l'efficacité des entretiens par l'IA, 79 % d'entre eux affirment également qu'il est "très" (31 %) ou "assez probable" (48 %) que les entretiens par l'IA éliminent les candidats valables plus fréquemment que les intervieweurs humains.

"Nous savons maintenant que l'ATS élimine clairement des candidats que les entreprises pourraient vouloir embaucher", déclare Haller. "Comme c'est le cas pour tous les nouveaux systèmes, il reste à voir si les entretiens par l'IA sont vraiment efficaces à long terme. Certains candidats pourraient également être rebutés par ce type d'entretien", conclut-elle.

En outre, 62 % des personnes interrogées pensent qu'il est "très" (27 %) ou "assez probable" (36 %) que l'IA finisse par remplacer complètement les gestionnaires de recrutement humains au sein de leur entreprise.


Méthodologie

Ce sondage en ligne a été commandé par ResumeBuilder.com et réalisé par SurveyMonkey le 1er juin 2023. Les personnes interrogées constituent un échantillon national de 2 286 Américains âgés de 18 à 64 ans ayant un emploi.

Les répondants ont été sélectionnés pour s'assurer qu'ils étaient un responsable du recrutement avec des responsabilités principales ou quelqu'un impliqué dans les décisions relatives au recrutement d'employés, mais pas un décideur principal. Le taux d'incidence combiné était de 47 % et 1 013 personnes ont répondu à l'ensemble de l'enquête.

Les personnes interrogées dans le cadre de cette enquête ont été sélectionnées parmi les quelque 3 millions de personnes qui répondent chaque jour à des enquêtes sur la plateforme SurveyMonkey. Les données de ce sondage ont été pondérées en fonction de la localisation à l'aide des informations régionales du recensement américain afin de refléter la composition démographique des États-Unis.

Source : ResumeBuilder

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Trouvez-vous que les résultats de cette enquête de ResumeBuilder sont pertinents ?

Selon vous, l'adoption de l'IA dans le processus d'embauche peut-elle conduire à des décisions biaisées ?

Voir aussi

Nouvelle tendance en matière de recrutement : les employeurs privilégient les compétences et aptitudes en matière d'IA par rapport aux qualifications traditionnelles

Des experts préviennent que l'IA va détruire des emplois et accroître les inégalités de richesse, les économistes estiment que les avancées pourraient créer une nouvelle vague de milliardaires

« L'IA ne va pas prendre votre emploi, ce sont plutôt les personnes capables de s'en servir pour être plus productives qui le feront », d'après Roberto Saracco, membre senior de l'IEEE

La plupart des gens ne veulent pas que l'IA d'une entreprise se charge de l'embauche, du licenciement ou de la promotion, ils ne souhaitent pas que l'IA prenne des décisions clés en matière d'emploi

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de RenarddeFeu
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 18/05/2024 à 5:33
Les problèmes modernes ont besoin de solutions modernes. Bientôt les candidats entraîneront leur propre IA pour candidater et chatter avec le bot du recruteur.
4  0 
Avatar de _toma_
Membre averti https://www.developpez.com
Le 18/05/2024 à 11:03
Les problèmes modernes ont besoin de solutions modernes.
Les problèmes modernes sont créés par des solutions modernes .
1  0