IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Des experts préviennent que l'IA va détruire des emplois et accroître les inégalités de richesse
Les économistes estiment que les avancées pourraient créer une nouvelle vague de milliardaires

Le , par Bruno

9PARTAGES

7  0 
Des scientifiques américains préviennent que l'intelligence artificielle risque de supprimer des emplois et d'accroître les inégalités de revenus. Les économistes se gardent bien de faire des prédictions définitives, mais affirment que les progrès pourraient créer une nouvelle vague de milliardaires tandis que d'autres travailleurs seraient licenciés. La toute dernière technologie, le ChatGPT, fait craindre qu'elle puisse éliminer les carrières de millions de personnes, notamment celles des journalistes, des traders de Wall Street, des vendeurs et des auteurs de codes informatiques élémentaires.

Cependant, bien que de nombreux experts du travail allèguent que le ChatGPT et d'autres technologies d'intelligence artificielle (IA) augmenteront considérablement le chômage, ils soulignent également une autre préoccupation concernant l'IA : elle exacerbera l'extrême disparité des revenus et des richesses qui existe déjà dans le monde. Certains emplois continueront d'être remplacés par l'IA.


Les travailleurs doivent s'attendre à des perturbations de l'embauche en raison de l'IA dans divers domaines, notamment les soins de santé, l'agriculture et les secteurs industriels. Mais on prévoit que l'IA augmentera le besoin de professionnels, en particulier dans les domaines de la robotique et du génie logiciel.

Histoire de l'intelligence artificielle

L'expression « intelligence artificielle » date de 1956, mais le concept s’est surtout fait connaître suite à l'augmentation des volumes de données, aux algorithmes avancés et aux progrès en matière de puissance de traitement et de stockage.

Les premières recherches en IA dans les années 1950 portaient sur des thèmes comme la résolution de problèmes et les méthodes symboliques. Dans les années 1960, le ministère américain de la Défense s'est intéressé à ces travaux et a initié l'entraînement d'ordinateurs pour imiter un raisonnement humain rudimentaire. Ainsi, l'agence DARPA (Defense Advanced Research Projects Agency) s'est lancée dans des projets de cartographie de rues dans les années 1970. Et elle a mis au point des assistants personnels intelligents dès 2003, bien avant l'avènement de Siri, Alexa ou Cortana.

Ces premiers travaux ont ouvert la voie de l'automatisation et du raisonnement formel présents dans les ordinateurs actuels, notamment dans les systèmes d'aide à la décision et de recherche intelligente, qui sont conçus pour compléter et renforcer les capacités humaines.

Les films hollywoodiens et les romans de science-fiction ont beau présenter l'IA sous la forme de robots à apparence humaine qui prennent le pouvoir, les technologies d'IA, au stade actuel de leur évolution, ne sont pas aussi menaçantes ni même aussi ingénieuses. En effet, l'IA a évolué dans le bon sens et apporte de nombreux avantages dans tous les secteurs d'activité. Poursuivez votre lecture pour découvrir les nouvelles applications de l'intelligence artificielle dans les domaines de la santé, du commerce, etc.

L’intelligence artificielle et l’emploi

Comme de nombreuses autres technologies transformatrices avant elle, l'IA entraînera probablement des pertes d'emploi. Toutefois, les experts affirment que la plupart de ces pertes seront assurément compensées par l'IA, comme cela a été le cas dans le passé, car elle encouragera le développement de nouveaux emplois tout en améliorant de nombreux emplois déjà existants.

Les professionnels de la main-d'œuvre se posent de nombreuses questions sur l'IA : l'IA va-t-elle déplacer de nombreux agents de centres d'appels ou simplement rendre ces agents plus productifs en leur donnant rapidement les informations dont ils ont besoin pendant qu'ils parlent aux clients ? L'IA remplacera-t-elle les radiologues parce qu'elle peut lire les scanners du cancer, ou aidera-t-elle les radiologues en leur permettant de se concentrer sur des problèmes d'interprétation de scanners plus compliqués et plus nuancés ? L'IA pourrait-elle remplacer certains journalistes ou rédacteurs, qui écrivent des articles sur des sujets variés ?

Certains experts en RH affirment que l'IA et d'autres technologies émergentes affecteront davantage les emplois de cols blancs de niveau intermédiaire que les emplois peu rémunérés et à forte intensité physique. Selon Mme Madgavkar, de McKinsey, il sera difficile pour l'IA ou les robots de faire le travail des concierges. Dans le secteur de l'hôtellerie, les nouvelles technologies pourraient prendre les commandes des clients, mais « nous ne verrons pas beaucoup de petits robots apporter la nourriture à une table spécifique ».

Pourquoi l'intelligence artificielle a-t-elle tant d'intérêt ?

L'IA automatise les processus répétitifs d'apprentissage et de découverte par le biais des données. Mais elle diffère de l'automatisation à base de robots ou de dispositifs matériels. En effet, au lieu d'automatiser des tâches manuelles, l'IA exécute fréquemment une masse de tâches informatisées de manière simple et fiable. Dans ce type d'automatisation, des requêtes humaines demeurent indispensables pour configurer le système et poser les bonnes questions.

L'IA ajoute de l'intelligence à des produits existants. Dans la plupart des cas, elle n'est pas vendue en tant qu'application à proprement parler. En revanche, des produits que vous utilisez déjà seront améliorés par des fonctionnalités d'IA, tout comme Siri est une fonction ajoutée à une nouvelle génération de produits Apple. Il est possible d’associer l'automatisation, les plates-formes conversationnelles, les bots et les machines intelligentes à de gros volumes de données pour améliorer diverses technologies de la sphère privée et professionnelle, allant de la sécurité à l'analyse de placements financiers.

  • L'IA s'adapte grâce à des algorithmes d'apprentissage progressif : la programmation étant alors assurée par les données. L'IA détecte une structure et des régularités dans les données ; l'algorithme acquiert ainsi une compétence : il devient un algorithme de classification ou de prédiction. Tout comme il peut apprendre seul à jouer aux échecs, il peut décider seul du prochain produit à recommander en ligne. Et les modèles s'adaptent en présence de nouvelles données. La rétropropagation est une technique d'IA qui permet au modèle de se régler, par entraînement et ajout de données, lorsque la première réponse n'est pas tout à fait correcte ;
  • L'IA analyse plus de données de façon plus approfondie en utilisant des réseaux neuronaux qui comportent de nombreuses couches masquées. Il y a quelques années, il était quasiment impossible d'élaborer un système de détection de fraude comportant cinq couches cachées. Tout a changé grâce à la puissance décuplée des ordinateurs et à l'émergence des big data. Il faut en effet de grandes quantités de données pour former des modèles de deep learning, car c’est d’elles qu’ils apprennent directement. Par conséquent, plus vous les alimentez en données, plus ils gagnent en précision ;
  • L'IA atteint une précision exceptionnelle : grâce aux réseaux neuronaux profonds, ce qui était auparavant impossible. Par exemple, vos interactions avec Alexa, Google Search et Google Photos sont toutes fondées sur le deep learning et ne cessent de s'améliorer à mesure que vous utilisez les applications. Dans le domaine médical, les techniques d'IA issues du deep learning, de la classification d'images et de la reconnaissance d'objets permettent désormais de détecter des cancers sur des IRM avec la même précision que des radiologues chevronnés ;
  • L'IA exploite au mieux les données : lorsque les algorithmes fonctionnent par apprentissage automatique, les données proprement dites peuvent devenir une propriété intellectuelle. Les réponses se trouvent au sein des données ; il suffit d'appliquer l'IA pour les faire émerger. Les données jouent ainsi un rôle plus important que jamais et peuvent conférer un avantage concurrentiel. À partir du moment où vous disposez des meilleures données dans un secteur concurrentiel, même si tout le monde utilise les mêmes techniques, ce sont ces données-là qui prévaudront.

Utilisations de l'intelligence artificielle

Les fonctionnalités de l'IA sont en forte demande dans tous les secteurs, en particulier les systèmes chargés de répondre à des questions concernant l'assistance juridique, la recherche de brevets, la notification de risques et la recherche médicale. Autres domaines d'application de l'IA :

  • Santé: les applications d'IA facilitent une approche médicale personnalisée et la lecture de radiographies. Des assistants personnels en soins de santé peuvent servir de « coach de vie », vous rappelant de prendre vos cachets, de faire de l'exercice ou de manger plus équilibré ;
  • Grande distribution : l'IA offre des fonctions de shopping virtuel qui fournissent des recommandations personnalisées et orientent le client dans ses choix. Les technologies de gestion des stocks et d'agencement de site seront également améliorées avec le concours de l'IA ;
  • Industrie : l'IA peut analyser le flux de données de l'IoT qui émane des équipements connectés d'une usine, afin de prévoir la charge et la demande attendues grâce à des réseaux récurrents — un type particulier de réseau de deep learning utilisé avec des données séquentielles ;
  • Sports : l'IA permet de capturer des images en cours de match et de fournir ensuite aux entraîneurs des rapports qui les aideront à mieux organiser le jeu, notamment en optimisant les positions et la stratégie sur le terrain.

Les nouvelles technologies comme l'IA créent souvent des emplois que personne n'aurait pu prévoir - avant l'invention de l'ordinateur, qui aurait prédit le métier de programmeur informatique ? Les experts de la main-d'œuvre affirment que l'IA créera davantage d'emplois pour les ingénieurs et certains types de gestionnaires, et que toute perte d'emploi induite par l'IA pourrait être compensée par une augmentation du nombre d'emplois dans le secteur des soins de santé en raison du vieillissement de la population. L'IA pourrait nécessiter un système de recyclage accru, par exemple pour préparer un vendeur licencié à un emploi dans un hôpital.

Sources : Lawrence Katz, économiste du travail à Harvard, Anu Madgavkar, directeur de recherches sur le travail à McKinsey Global Institute, William Spriggs, professeur en économie à Howard University et chef economiste pour l'AFL-CIO,...

Et vous ?

Les predictions des experts sont-elles pertinentes ?

croyez-vous que l'IA va détruire des emplois et accroître les inégalités de richesse ?

Voir aussi :

Un conseiller financier prévient qu'une bulle IA se forme, invitant les investisseurs à la prudence, tandis que ChatGPT gagne en popularité et que tout service qui comporte "IA" profite de son aura

Des études montrent que la tricherie via ChatGPT est en hausse chez les élèves et que cette IA divise les enseignants, sur la question de savoir s'il faut ou pas l'interdire

68 % des employés utilisent ChatGPT au travail sans le dire à leur patron, alors que l'utilisation globale de l'outil chez les professionnels est passée à 43 % en à peine un mois, selon Fishbowl

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Arrakiss37
Membre à l'essai https://www.developpez.com
Le 29/04/2023 à 13:58
Ce n'est pas l'IA le problème mais l'utilisation qui en sera faite.
Dans les mains de quelques personnes avec une vision purement financière à quoi faut il s'attendre ?

Malheureusement rien de bien pour l'humanité.
11  1 
Avatar de blbird
Membre chevronné https://www.developpez.com
Le 30/04/2023 à 16:31
Citation Envoyé par onilink_ Voir le message
Bien sur que si l'IA fait parti du problème.

L'efficacité d'un modèle dépend en grande partie de la puissance de calcul disponible, ainsi que de la taille des jeux de données.
Rien que sur ces deux points il y a une asymétrie totale entre ce que pourront se permettre les puissants/multinationales et le reste du monde.
L'utilisation inégale des technologies dans le monde n'est pas nouvelle, ce n'est pas l'IA le problème ici.

L'accroissement des inégalités n'a aussi rien à voir avec l'IA ou quelque autre outil : l'accroissement des inégalités est à la base dû au système économique et financier actuel.
7  0 
Avatar de onilink_
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 29/04/2023 à 19:53
Bien sur que si l'IA fait parti du problème.

L'efficacité d'un modèle dépend en grande partie de la puissance de calcul disponible, ainsi que de la taille des jeux de données.
Rien que sur ces deux points il y a une asymétrie totale entre ce que pourront se permettre les puissants/multinationales et le reste du monde.

Il pourra y avoir des réglementation, de la régulation, mais cela n’empêchera jamais la fraude ni un accroissement des inégalités.

Bref, un outil d'asservissement en plus. Plus pour le pire que pour le meilleur malheureusement...
9  3 
Avatar de onilink_
Membre émérite https://www.developpez.com
Le 30/04/2023 à 18:51
Citation Envoyé par blbird Voir le message
L'utilisation inégale des technologies dans le monde n'est pas nouvelle, ce n'est pas l'IA le problème ici.

L'accroissement des inégalités n'a aussi rien à voir avec l'IA ou quelque autre outil : l'accroissement des inégalités est à la base dû au système économique et financier actuel.
Dans l'absolu, je suis plutôt d'accord. Mais le système financier actuel ne va pas changer, et l'IA donne un nouvel outil de pouvoir bien plus dangereux que n'importe quelles armes à ceux qui en avaient déjà beaucoup trop.

C'est pour ça que j'ai dit "fait parti" et non pas "est le problème". On peut espérer limiter la casse en prenant le problème très sérieusement avec des réglementations fortes. Mais avec tout l'enfumage médiatique ultra positif qui se fait autour de l'IA (que certains qualifient de "cool washing"), je doute que cela arrive à temps.
Je pense que beaucoup sous estiment vraiment le potentiel néfaste de ces technologies. Et surtout, c'est un domaine ou les avancées vont extrêmement vite.
5  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 14/05/2024 à 11:59
Vu que Mme Kristalina Georgieva, après des études d'économie a fait toute sa carrière comme politicienne et comme fonctionnaire de l'Union Européenne, elle n'a pas la moindre compétence en IA ou même en "travailleur"... Des "travailleurs" dont elle connait l'existence toute théorique qu'après en avoir entendu parlé par d'autres ou à la rigueur lors de la lecture d'un journal

Autant dire tout de suite qu'elle a toutes les compétences requises pour estimer que "L'IA frappe les travailleurs comme un "tsunami"..."
5  0 
Avatar de
https://www.developpez.com
Le 15/02/2023 à 8:39
Les IA tirent leur "intelligence" de travailleurs vivant dans des pays pauvres. C'est une délocalisation comme une autre.
4  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 03/05/2023 à 14:16
Nous allons vers un frottement schumpeterien de l'économie où le capital allié à la technologie va être un créateur destructeur d'emplois. Les nouveaux emplois seront mieux payés que les anciens et ne concerneront pas les mêmes personnes. Tout ce qui est lié à l'IA va grimper en flèche dans la création d'emplois alors que d'autres emplois seront automatisés. On ne verra pas le job de développeur disparaître mais on lui demandera d'être plus productif avec l'IA. Comme avec l'avènement du chemin de fer ou de l'électricité, des catégories socio-professionnelles vont disparaître comme le pony express ou les allumeurs de lampadaires. Il faudra former et les travailleurs devront s'adapter à un nouveau job ou dans leur travail habituel. Tout cela va augmenter la productivité et le PIB d'après l'OCDE; et créera des inégalités de traitement salarial. Mais pas seulement. Cela va créer des inégalités face à l'outil car la fracture numérique est là et va s'accroître. Un revenu universel pour tous serait le bienvenue.
3  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 03/05/2023 à 14:31
Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Yingying Lu explique que la technologie est censée augmenter la productivité, mais que l’échec apparent de la révolution informatique à produire ces gains est une énigme que les économistes appellent le paradoxe de Solow. Il se demande si l’IA va sortir la productivité mondiale de sa longue stagnation, et si oui, qui va en profiter.
Il y a toujours une limite, peut-être que la productivité a atteint son niveau maximal.
Ils sont pénibles ces économistes à toujours vouloir plus de productivité, mais bon c'est comme ça dans le paradigme du capitalisme…

Citation Envoyé par Bruno Voir le message
Yingying Lu souligne que le déploiement rapide de l’IA et ses impacts potentiels sur la société et l’économie sont désormais clairement sous les projecteurs. Il pose les questions suivantes : que signifiera l’IA pour la productivité et la croissance économique ? Va-t-elle inaugurer une ère de luxe automatisé pour tous, ou simplement intensifier les inégalités existantes ? Et que signifie-t-elle pour le rôle des humains ?
Il est certains que l'ère du luxe automatisé pour tous n'arrivera jamais. De toute façon ce n'est pas quelque chose de souhaitable puisque ça polluerait beaucoup trop et de toute façon les ressources ne sont pas illimitées.
3  0 
Avatar de maxtal
Membre actif https://www.developpez.com
Le 16/02/2023 à 9:30
L'un de mes (trop nombreux) chef m'a sorti: "C'est top l'explosion de l'IA ça va faire beaucoup de boulot pour les jeunes ingé"
Je lui ai demandé combien de postes d'opérateurs n'étaient pas réouverts pour un poste d'ingé IA ouvert (on doit plus dire "ouvrier") et il n'a pas su me répondre.
Mon constat va clairement dans le sens de cet article, ça fait quelques bureaux vides occupés en plus, et néanmoins beaucoup de départs en retraites sur les chaines qui ne sont pas remplacés.
2  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 04/05/2023 à 7:45
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Il y a toujours une limite, peut-être que la productivité a atteint son niveau maximal.
Ils sont pénibles ces économistes à toujours vouloir plus de productivité, mais bon c'est comme ça dans le paradigme du capitalisme…
Surtout qu'une partie de la limite de productivité a une explication simple : la pénurie de matière première ou l'incapacité technique des machines à travailler plus vite (surchauffe, dégradation de la qualité).
Le jour où ces gens comprendront que derrière les chiffres qu'ils traitent il y a une réalité technique et/ou physique peut être qu'ils deviendront plus raisonnable, mais ça ferait baisser leur performance, ce qui est inadmissible.
Comme ceux qu'ils maltraitent ils sont aussi soumis à la nécessité d'améliorer leur propre productivité. Ce qu'ils n'arrivent plus à faire, et comme ces cerveaux ne peuvent accepter leurs limites ils jettent la faute sur le monde réel.
[QUOTE=Ryu2000;11943213Il est certains que l'ère du luxe automatisé pour tous n'arrivera jamais. De toute façon ce n'est pas quelque chose de souhaitable puisque ça polluerait beaucoup trop et de toute façon les ressources ne sont pas illimitées.[/QUOTE]Oui et pour certains l'automatisation ne rimera pas avec luxe mais avec précarité.
1  0