IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Microsoft émerge comme le grand gagnant de la tourmente de l'OpenAI : l'action de l'entreprise atteint son plus haut niveau historique,
Après l'embauche de l'ancien PDG d'OpenAI, Sam Altman

Le , par Bruno

5PARTAGES

6  0 
Le week-end extraordinaire a été marqué par le renvoi du PDG d'OpenAI, Sam Altman, et la démission du président Greg Brockman. Des rumeurs ont circulé sur le retour possible d'Altman, mais OpenAI a plutôt embauché l'ancien PDG de Twitch, Emmett Shear. Finalement, Altman et Brockman ont rejoint Microsoft, faisant grimper l'action de cette dernière à son plus haut niveau historique.

Pour résumer brièvement pour ceux qui ne sont pas au courant du récent Événement de ce week-end, Sam Altman, le PDG d'OpenAI, a été licencié de manière imprécise par le conseil d'administration de l'entreprise. Le conseil d'administration n'a pas partagé sa décision avec les investisseurs, y compris Microsoft, suscitant des interrogations.


Greg Brockman, président du conseil d'administration, a également été écarté et rétrogradé, puis a démissionné en signe de protestation. Malgré l'absence d'obligations légales envers les actionnaires, le conseil d'administration n'a pas fourni d'explications détaillées sur ces mesures radicales, même en interne. Plusieurs leaders des groupes de travail GPT-4 et GPT-5, comme Jakub Pachocki et Szymon Sidor, ont également quitté leurs postes.

Mira Murati, directrice technique, a été désignée directrice générale par intérim. Lors de ce qui a été qualifié de « nuit des cent cœurs » samedi soir, la plupart des employés d'OpenAI, y compris Mira, ont publiquement exprimé leur soutien à Sam Altman et Greg Brockman. Les employés et Microsoft ont manifesté leur désir de voir le retour de Sam Altman.

Le départ de Sam Altman fait suite à une procédure d'examen approfondi menée par le conseil, qui a conclu qu'il n'avait pas toujours été transparent dans ses communications avec le conseil, « entravant ainsi sa capacité à remplir efficacement ses responsabilités », explique OpenAI dans un communiqué. L'organisation souligne qu'elle a perdu « confiance dans sa capacité à [la] diriger ». Le communiqué exprime la gratitude pour les nombreuses contributions de Sam à la création et à la croissance d'OpenAI. Cependant, il souligne également la nécessité d'une nouvelle gouvernance pour progresser, sans détailler les raisons spécifiques de ce licenciement.

Des négociations ont eu lieu en vue de réintégrer l'entreprise, mais le conseil d'administration a finalement décidé de ne pas le faire. À la place, il a nommé Emmett Shear, fondateur et PDG de longue date de Twitch.tv, au poste de PDG. Emmett Shear a déclaré publiquement qu'il souhaitait ralentir considérablement les progrès de l'IA.

Microsoft détient déjà une licence perpétuelle sur la propriété intellectuelle d'OpenAI, et l'embauche d'Altman et Brockman renforce son accès au talent. Cette acquisition semble se faire sans coût financier pour Microsoft, qui évite également les risques de poursuites antitrust. Cependant, la perte d'OpenAI est significative, car l'entreprise dépendait de Microsoft tant financièrement que pour ses capacités de calcul.

La principale perte réside dans le mythe de l'efficacité des entreprises à but non lucratif. Malgré les critiques sur la gestion du conseil d'administration d'OpenAI, celui-ci agit conformément à sa charte, qui n'est pas axée sur la génération de profits. Cela souligne les limites du modèle non lucratif dans le contexte de l'innovation technologique.

Microsoft, qui avait initialement misé sur son partenariat avec OpenAI, prend désormais le contrôle de l'IA avec la propriété intellectuelle et le renfort de talents. La société devient une plateforme de développement intégrée, éliminant les problèmes de coordination précédents avec OpenAI. Cette évolution modifie le paysage, affectant également des entreprises partenaires d'OpenAI comme Anthropic, qui voient leur position fragilisée face à la concurrence de Microsoft.

En fin de compte, la situation met en lumière la réalité selon laquelle l'IA, loin d'être une innovation de rupture, profite principalement aux grandes entreprises capables d'absorber les coûts élevés. La clé du succès semble résider dans la capacité à acquérir ou à suivre rapidement, comme le démontre l'ascension de Microsoft à la suite de cette réorganisation d'OpenAI, le tout pour un coût symbolique de 0 dollar.

Consolidation de l'IA générative : les inquiétudes pour l'avenir d'OpenAI

Michael Spencer, expert passionné par l'IA, la robotique, l'informatique quantique, le Web3, l'investissement, le capital-risque, les startups et les tendances technologiques, exprime son point de vue sur le départ de Sam Altman d'OpenAI pour rejoindre Microsoft. Il considère cela comme un exode majeur de talents et de cadres supérieurs, potentiellement marquant la fin de la capacité d'OpenAI à obtenir des financements importants.

Spencer souligne que la consolidation de l'IA générative est en cours, avec des mouvements notables dans d'autres startups telles qu'Inflection, Anthropic et Character.AI. Il remet en question si l'innovation réelle pourra survivre sans startups indépendantes dans ce domaine. Il s'inquiète du pouvoir accru des grandes entreprises technologiques, les "BigTech", et de l'impact sur la recherche et le développement de modèles de langage (LLM) avec la scission d'OpenAI.

L'influence croissante du Cloud et d'Azure, la plateforme cloud de Microsoft, est également pointée du doigt. Spencer exprime des préoccupations quant à l'avenir de l'IA générative, affirmant que si les contenus générés par l'IA inondent Internet, cela pourrait compromettre l'avenir des modèles d'IA. Il critique le manque d'attention à l'innovation au profit du profit dans le monde de la Silicon Valley.

Enfin, Spencer considère le choix de Microsoft de débaucher les talents d'OpenAI comme un risque financier important, mettant en garde contre les conséquences à long terme d'un tel démantèlement. Il conclut en évoquant les possibles répercussions de cette consolidation prématurée des startups d'IA générative sur les progrès des LLM et la compétition avec la Chine, soulignant les défauts du système actuel, marqué par l'absence de capitalisme de libre marché et de règles anticoncurrentielles.

Les implications financières et technologiques du départ d'Altman d'OpenAI vers Microsoft

Les analystes Dylan Patel et Daniel Nishball passer en revue les implications du départ de Sam Altman d'OpenAI vers Microsoft, mettant en lumière les changements dans les structures d'incitation et la propriété intellectuelle. Ils soulignent que la filiale à but lucratif OpenAI était sur le point de réaliser une opération secondaire de plus de 80 milliards de dollars, offrant des "unités de participation aux bénéfices" (PPU) valant plus de 10 millions de dollars aux employés clés. Cependant, avec le licenciement d'Altman et d'autres membres, cette opportunité de richesse générationnelle a été anéantie.

Les analystes suggèrent que les employés clés rejoignant Microsoft verront probablement leurs PPU converties en actions de Microsoft, avec des compensations dépassant les 10 millions de dollars. Ils estiment également qu'il y aura des incitations financières importantes pour encourager l'équipe d'OpenAI à prendre des risques et à accélérer le développement.

La discussion se penche sur l'investissement massif de Microsoft dans OpenAI, avec des plans de dépenses annuelles de plus de 50 milliards de dollars. Les données montrent que Microsoft achètera plus de 400 000 GPU l'année prochaine pour la formation et l'inférence des copilotes/API. Les analystes spéculent sur la possibilité pour Microsoft de récupérer une partie des ressources informatiques initialement prévues pour OpenAI, ce qui pourrait accélérer les dépenses et augmenter les commandes de GPU de Microsoft.

En ce qui concerne la propriété intellectuelle, Microsoft détient des droits légaux et un accès aux poids des modèles GPT-4, ainsi qu'aux versions affinées et à DALL-E 3. L'accès à ces ressources facilitera la poursuite du développement de futurs produits. Cependant, l'accès direct à toutes les données et tous les codes utilisés pour la préformation et la RL est crucial, et son statut pourrait influencer le retard éventuel dans le programme.

Les auteurs concluent en notant que les efforts d'OpenAI dans le domaine du silicium sont probablement abandonnés sans la présence de Sam Altman et d'autres acteurs clés, mettant en évidence la dépendance de ces efforts vis-à-vis de la direction de l'équipe.


Microsoft émerge comme le grand gagnant de la tumulte au sein d'OpenAI en recrutant le PDG évincé Sam Altman et d'autres membres clés. Cette décision vise à éviter une fuite potentielle vers des concurrents et à renforcer la position de Microsoft dans la course à l'intelligence artificielle. Les actions de Microsoft atteignent un niveau record, ajoutant près de 30 milliards de dollars à sa valeur de marché. Altman dirigera une nouvelle équipe de recherche chez Microsoft, avec d'autres membres clés d'OpenAI, transformant ainsi une crise en opportunité.

L'action de Microsoft s'envole après l'extension du partenariat avec OpenAI


Environ 500 employés menacent de partir si le conseil d'administration ne démissionne pas et ne réintègre pas Altman et Brockman. Microsoft assure qu'il y a des postes disponibles pour tous les employés d'OpenAI dans la nouvelle filiale. L'équipe d'Altman chez Microsoft aura un accès plus facile à la puissance de calcul nécessaire, renforçant sa position dans le développement futur de l'intelligence artificielle.

Sources : Blog posts by Ben Thompson, Michael Spencer, Dylan Patel and Daniel Nishball

Et vous ?

à votre avis, en quoi l'embauche de Sam Altman par Microsoft peut-elle modifier l'équilibre concurrentiel dans le domaine de l'intelligence artificielle, et quel impact cela pourrait-il avoir sur le paysage technologique ?

Pensez-vous que la perte de confiance d'OpenAI envers Sam Altman affectera la perception publique de l'éthique et de la gouvernance au sein des entreprises travaillant sur l'IA ?

Quels seraient selon vous, les enjeux potentiels liés au transfert de talents clés d'OpenAI vers Microsoft, en particulier en ce qui concerne la consolidation du secteur de l'IA générative ?

Dans quelle mesure l'augmentation du cours des actions de Microsoft suite à l'embauche de Sam Altman peut-elle être considérée comme un indicateur fiable de la réussite future de cette collaboration ?

Voir aussi :

OpenAI licencie le co-fondateur et PDG Sam Altman, l'accusant d'avoir menti au conseil d'administration de l'entreprise. Viré du conseil, le co-fondateur Greg Brockman a préféré démissionner

Satya Nadella est furieux de l'éviction brutale de Sam Altman comme PDG d'OpenAI, d'après des rapports, selon lesquels Microsoft fait désormais pression pour son retour

Sam Altman s'efforcerait toujours de redevenir le PDG d'OpenAI et Satya Nadella, PDG de Microsoft, appelle à des changements clés dans la gouvernance de la startup d'IA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/11/2023 à 7:49
Je ne vois pas en quoi télécharger ses données ChatGPT est si critique.
J'imaginais que chatGPT avait surtout un intérêt immédiat, je pose une question j'ai une réponse (qui perd quasiment aussi vite sa valeur).
Quelles données seraient si importantes d'être récupérées?
2  0 
Avatar de Eye_Py_Ros
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 22/11/2023 à 10:50
Plus Altaman s'exprime et plus on peut en apprendre sur ce qu'il ne maîtrise pas.
La situation inattendue ou l'instabilité même dans ce labo de recherche montre bien la fragilité de leurs avancées.

> Pensez-vous que l’IAG soit possible et souhaitable? Pourquoi?
Il y a quelques années on nous bassinait avec AI par ci , AI par là pendant la fièvre des neural network. Jusqu'à ce qu'assez de monde comprenne qu'il ne s'agisse que de système "expert". Qu'il n'y a pas vraiment d'intelligence à part celle donnée par son concepteur.

Depuis le mot AIG a fait son chemin pour distinguer les systèmes d'aujourd'hui vendus par des commerciaux à la vision futuriste SF.
Et bien je dirais qu’on loupe ici une étape par manque de clairvoyance sur un sujet nouveau.
Il y a L'AIG et ensuite la conscience artificielle.
Nous pouvons créer un genre d'AIG avec un simulateur de personnalité, qui ne sera pas plus qu'une boîte de conserve capable de manipuler les sentiments humains, mais elle ne sera jamais réellement capable de faire preuve d'une autonomie suffisante. Elle aura toujours des limites, et ne pourras jamais être réellement générale. Elle sera toujours, toujours limitée par des facteurs physiques notamment par l'architecture conçue par ses créateurs et l'environnement dans lequel elle évolue.

Tant que certains grands principes et mécanismes de la cognition et de l'information ne seront pas compris, nous n'atteindrons jamais la conscience artificielle, celle qui nous fait tant frémir. Nous n'aurions tout au plus des marionnettes faisant croire qu'elles sont douées d'émotion, mais sans capable d'expérimenter l'empathie. Faire un LLM avec toujours plus de couches avec pour le faire tourner 3 datacenter et un réacteur nucléaire pour l'alimenter n'en fera jamais une conscience artificielle. Pour rappel notre cerveau ne consomme pas plus de 100W pour traiter l'information et nous sommes a minima capables de créativité même si parfois il faut des années de réflexions.

Est-ce que ce genre de création est souhaitable ? je dirai pour l'IAG ou une machine capable de remplir les fonctionnalités d'un major d'homme; ce type de création est inéluctable. C'est bien la quête de la robotique depuis ces débuts.
Le problème n'est pas tant son existence, mais son utilisation.
La connaissance, la science et l'ingénierie sont des outils toujours plus tranchants de génération en génération.

La connaissance de la physique nucléaire, à permis de faire par exemple, du kaboom, ou bien des scanners qui permet de sauver des vies.
Et même les kaboom, peuvent être utilisé pour sceller un puis de gaz par exemple.

L'horreur qui découle de certains outils n'est du qu'a nous même. Un outil reste neutre tant qu'il est posé sur la table.
La vraie question est qui tient le manche et dans quel but ?

>Quels sont les principaux défis et opportunités que l’IAG pourrait apporter à l’humanité?

En un mot La Démocratie. Ceux qui voudront nous faire croire qu'ils ont inventé une IAG capable de remplacer les dirigeants du monde et imposer des "solutions miracles pour résoudre tous les problèmes" ne feront qu'inventer le technolitarisme.

Le paradoxe, fabriquer une machine qui invente des solutions dont nous serions incapables d'en saisir la portée. Nous aurions eu la capacité d'inventer une machine capable de réfléchir, mais nous serions incapables de réfléchir à nos propres problèmes ?
Que les solutions de cette machine sont miraculeuses et que nous devrions les appliquer comme un dogme ?

Ce genre de machine aurait besoin de contrôle dirions nous. Mais en quelle vertu un groupe d'individu pourrait contrôler les valeurs de cette machine ?
L'imposition de la loi par l'IAG ne serait qu'une marionnette de couverture pour un groupe d'individu souhaitant imposer leur régime totalitaire sur le reste du monde.

>Comment garantir que l’IAG soit alignée sur les valeurs et les intérêts des humains?
Les 3 lois de la robotique sont la leçon d'une piste imaginée sur ce type de problème. Comment inclure dans le code des valeurs morales définissable ?
((L'open source est aussi nécessaire pour montrer une volonté de convergence d'intérêt face à l'humanité, elle n'est pas une solution, mais une démarche))

>Quel rôle devraient jouer les gouvernements, les entreprises, les chercheurs, les citoyens et les médias dans le développement et la régulation de l’IAGI?
Garantir que la démocratie ne se fera jamais dévorer par le technolitarisme.

>Quelles sont les sources d’information que vous consultez pour vous informer sur l’AGI? Faites-vous confiance à ces sources? Pourquoi?

Aucune, non, la première iag sera une fake news jusqu'à ce que le buzzzz médiatique face plouff de lui-même ou qu'un produit utile commercialisé voit le jour. En attendant ce n'est que la robotique qui poursuit son chemin sous une forme ou une autre.
Beaucoup d'entre nous ont testé GPT en jouant à un test de Turing. Je pense que beaucoup d'entre nous ont vite vu les limites de ce système. La rapidité avec lequel nous avons pu jouer et tester les limites d'un tel système est une chose plutôt positive.
2  0 
Avatar de melka one
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 21/11/2023 à 15:12
ils sont malin chez Microsoft.......j'ai rien dit
1  0 
Avatar de Aspartame
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 21/11/2023 à 19:47
a été ( indicatif )
0  0 
Avatar de PomFritz
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/11/2023 à 12:00
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message

Vinod Khosla estime que le conseil d’administration d’OpenAI aurait entravé la réalisation de cette vision, en imposant des restrictions et des contrôles sur les chercheurs et les projets de l’organisation.

Ci-dessous un extrait de sa tribune après la crise au sein d'OpenAI.

J'ai été le premier investisseur en capital-risque dans OpenAI. Le drame du week-end a illustré mon affirmation selon laquelle les mauvais conseils d’administration peuvent nuire aux entreprises. Des titres fantaisistes comme « Directeur de la stratégie au Centre pour la sécurité et les technologies émergentes de Georgetown » peuvent donner une fausse impression de compréhension du processus complexe de l'innovation entrepreneuriale. La religion de « l'altruisme efficace » des membres du conseil d'administration d'OpenAI et sa mauvaise application auraient pu empêcher le monde de profiter des énormes avantages de l'intelligence artificielle. Imaginez des médecins gratuits pour tout le monde et des tuteurs quasi gratuits pour chaque enfant de la planète. C’est tout l’enjeu de la promesse de l’IA.
Je dis bravo quand le capital-risque s'occupe du sort des enfants dans le monde...
0  0 
Avatar de fodger
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/11/2023 à 15:16
On devrait lui dire : "oh calme toi ! Non tu n'as pas tous les droits.".
0  0 
Avatar de Matthieu_26
Membre régulier https://www.developpez.com
Le 22/11/2023 à 19:35
Ça te barbera - épisode 69

Scène 1 : Dans le salon
Satya est en sanglot dans toute la scène...

Satya : (soupir fort) - Franchement, sur ce coup là, tu m'as déçu, Sam... T'était-il vraiment impossible d'agir autrement que tel que tu aurais pu le faire autrement ?

Sam : Ecoutes… Satya

Satya : Réponds moi, Sam...

Sam: Satya, j'ai pas peur de te le dire en face : Si j'ai agi ainsi, c'est parce que je ne pouvais pas agir autrement que tel que je l'ai fait. Tu me comprends ?

Satya : Bien sûr que je te comprends ! Mais, où veux-tu en venir ?

Sam : Je veux en venir que si j'ai agit de la sorte, c'est que…

Satya : C'est que quoi ?

Sam : C'est que je ne pouvais pas agir autrement que tel que je l'ai fait. Tu me comprends ?

Satya : C'était donc ça ?

Sam : Ouais !

Satya : Sam , comprends moi, mets toi donc à ma place !

Sam : Que je me mette à ta place ?

Satya : Ouais !

Sam : Ok ! (étouffé)
La suite dans le prochain épisode...
0  0 
Avatar de Anselme45
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 26/12/2023 à 13:40
Ancienne économie:

La valorisation d'une entreprise était en rapport avec le succès commerciale de cette dernière: Plus elle faisait des bénéfices, plus elle valait chère!

Nouvelle économie:

"OpenAI en pourparlers pour lever de nouveaux fonds pour une valorisation à de 100 milliards de dollars"... Ce qui veut dire? La valeur de l'entreprise repose sur rien! Pas sur son succès, mais simplement sur le nombre de gogos qui sont d'accord de risquer leur fric dans l'affaire...

Quelle économie a le plus de chance de finir dans le mur?
0  0 
Avatar de totozor
Membre expert https://www.developpez.com
Le 03/01/2024 à 7:40
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
L'un des plus gros problèmes de l'absence de raisonnement est que cela rend les grands modèles de langage vulnérables aux hallucinations, aux biais systématiques et d'autres pièges. Cette lacune signifie que l'on ne peut pas faire complètement confiance à l'IA, car elle peut présenter des informations erronées comme étant vraies.
On ne peut faire complètement confiance à une seule source, qu'elle soit informatique, humaine ou journalistique, c'est pour ça qu'il faut recroiser les sources.
Espérer pouvoir se fier à 100% à une IA est illusoire, même si une tonne d'entreprises essayent de vous le vendre.
0  0 
Avatar de R136a1
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 11/03/2024 à 18:34
Ça ne fait que confirmer la main mise de crosoft sur OAI.
0  0