IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Le soutien financier de Microsoft à OpenAI, le créateur de ChatGPT, pourrait être soumis aux règles de l'UE en matière de fusions
Ont déclaré les régulateurs antitrust de l'UE

Le , par Anthony

5PARTAGES

6  0 
Le soutien financier de Microsoft au créateur de ChatGPT, OpenAI, pourrait être soumis aux règles de l'UE en matière de fusions, ont déclaré le mardi 9 janvier les régulateurs antitrust de l'UE, soulignant un avertissement similaire de la part de son homologue britannique en décembre.

Le géant américain des logiciels, qui s'est engagé l'année dernière à investir plus de 10 milliards de dollars dans OpenAI en occupant un poste sans droit de vote au conseil d'administration, a déclaré qu'il ne possédait aucune part d'OpenAI.

La Commission européenne avait précédemment déclaré qu'elle suivait de près l'évolution de la situation.

"La Commission européenne vérifie si l'investissement de Microsoft dans OpenAI peut faire l'objet d'un examen au titre du règlement de l'UE sur les fusions", a déclaré l'exécutif de l'UE, qui agit en tant que garant de la concurrence dans l'UE, dans un communiqué.

Il a ajouté que certains accords conclus entre de grands acteurs du marché numérique et des développeurs et fournisseurs d'IA générative faisaient l'objet d'une enquête pour déterminer leur impact sur la dynamique du marché. Il n'a pas cité les noms des entreprises concernées.


Mardi, la Commission a également donné aux parties intéressées jusqu'au 11 mars pour lui faire part de leurs observations sur la concurrence dans les mondes virtuels et l'intelligence artificielle générative.

Elle a également envoyé des demandes d'information à plusieurs grandes entreprises numériques sur ces deux sujets.

"Nous invitons les entreprises et les experts à nous faire part de tout problème de concurrence qu'ils pourraient percevoir dans ces secteurs, tout en surveillant de près les partenariats en matière d'intelligence artificielle afin de s'assurer qu'ils ne faussent pas indûment la dynamique du marché", a déclaré Margrethe Vestager, chef du service antitrust de l'UE.

Source : La Commission européenne

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Le partenariat entre Microsoft et OpenAI fait l'objet d'un examen antitrust, mais Microsoft affirme qu'elle ne détient aucune part d'OpenAI

Microsoft annonce un nouvel investissement de plusieurs milliards de dollars dans OpenAI, le créateur de ChatGPT, afin d'accélérer les percées dans le domaine de l'IA

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !