IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

L'IA a besoin de tellement d'énergie que les vieilles centrales au charbon sont maintenues en service
Alors que la demande en énergie des centres de données devrait tripler d'ici 2030

Le , par Anthony

3PARTAGES

6  0 
L’adoption de l’intelligence artificielle (IA) s’est imposée rapidement dans divers secteurs d’activité, transformant fondamentalement la manière dont les entreprises opèrent et interagissent avec leur environnement. Cependant, cette ascension fulgurante n’est pas sans son lot de répercussions, notamment en ce qui concerne la consommation d’énergie. La hausse de la demande en électricité causée par cette technologie a en effet conduit certains fournisseurs d’énergie basés aux États-Unis à reconsidérer leur projet de fermeture des vieilles centrales au charbon.

La Virginie, où se situe le Data Center Alley, le plus grand marché de centres de données nord-américain, compte aujourd'hui plus de 250 centres de données hyperscales et environ 80 nouvelles installations y ont été ajoutées depuis 2019. Dominion Energy, la compagnie d’électricité qui dessert la région, s’attend à ce que la demande sur son territoire augmente de 5 % par an au cours des 15 prochaines années, pour atteindre presque le double de son volume de production actuel.

Pour s’y préparer, la compagnie a investi dans la construction d’un important parc éolien et a été contrainte de suspendre temporairement les nouvelles connexions de centres de données en 2022. Mais Dominion envisage également la possibilité de retarder la mise à la retraite d’une grande centrale au charbon, ainsi que de plusieurs centrales au gaz naturel.


Dans le Kansas, la compagnie d’électricité Evergy a indiqué dans un communiqué publié en juin 2023 qu’elle maintiendrait en service une centrale au charbon vieille de plus de soixante ans, jusqu’en 2028. Cette décision a été prise en réponse à la construction d’un nouveau centre de données géré par Meta Platforms Inc. Selon le directeur général d’Evergy, David Campbell, ce projet, ainsi que le développement économique de la région, alimentent les "plus fortes croissances de la demande d’électricité depuis des décennies".

Ce ralentissement de la fermeture des vieilles centrales au charbon s’observe au niveau de tout le territoire américain. America’s Power, un groupement de professionnels de l’industrie du charbon, a indiqué que près de deux douzaines d’installations fonctionnant au charbon, allant du Kentucky au Dakota du Nord, et dont la fermeture était prévue entre 2022 et 2028, seront maintenues en activité au-delà de cette période.

Par ailleurs, la hausse de la demande d’énergie des centres de données ne se limite désormais plus à des régions spécifiques, mais s’étend à l’échelle nationale. Selon le Boston Consulting Group, la consommation d’électricité des centres de données américains devrait tripler par rapport aux niveaux de 2022, d’ici la fin de la décennie. Cette consommation serait alors équivalente à environ 7,5 % de la demande d’énergie prévue pour l’ensemble du pays.

Ces prévisions n’intègrent pas encore les ajustements radicaux dus à l’adoption de l’IA et la quantité d’électricité réellement nécessaire pour soutenir l’activité de la technologie reste à ce jour floue. Toutefois, tout laisse présager que l’IA entraînera une augmentation nette de la demande en énergie au fur et à mesure qu’elle gagnera en maturité.

"Nous n’avons pas encore pris la mesure des besoins énergétiques de cette technologie", a indiqué Sam Altman, PDG d’OpenAI, lors du Forum économique mondial de Davos, en janvier dernier. "Nous avons besoin de beaucoup plus d’énergie dans le monde que nous ne le pensions auparavant".

En effet, la consommation énergétique des centres de données d’IA diffère considérablement de celle des centres de données traditionnels, car ils sont équipés d’unités de traitement graphique (GPU) énergivores spécialement conçues pour exécuter les charges de travail d’IA, en particulier celles relatives à l’IA générative.

Selon une étude universitaire menée par Alex de Vries, candidat au doctorat à la School of Business and Economics de VU Amsterdam, l’utilisation d’une IA générative telle que ChatGPT dans chaque recherche Google nécessiterait plus de 500 000 serveurs A100 HGX de Nvidia, soit un total de 4,1 millions de GPU. À raison d’une demande d’énergie de 6,5 kW par serveur, cela entraînerait une consommation quotidienne d’électricité de 80 GWh et une consommation annuelle de 29,2 TWh.

Alors que la demande énergétique de l’IA continue de croître, les experts soulignent l’importance d’adapter le réseau d’énergie pour qu’il puisse accueillir efficacement les sources d’énergie alternatives et mettent en garde sur le fait que la production d’électricité à partir de combustibles fossiles pourrait entraver les progrès vers un avenir énergétique plus durable.

"Le pire scénario est que les services publics ne s’adaptent pas et maintiennent en ligne les anciennes capacités de production de combustibles fossiles et qu’ils n’évoluent pas au-delà", a déclaré Ari Peskoe, directeur de l’Electricity Law Initiative à la faculté de droit de Harvard.

S’exprimant lors d’un événement en marge du Forum économique mondial de Davos, le PDG d’OpenAI, Sam Altman, a déclaré que l'IA du futur aura besoin d’une percée énergétique. Il a souligné l’importance de sources d’énergie respectueuses du climat, et a indiqué que la fusion nucléaire, l’énergie solaire et le stockage étaient la voie à suivre pour l’intelligence artificielle.


De son côté, Microsoft envisage également d’utiliser l’énergie nucléaire pour alimenter ses futurs projets d’intelligence artificielle. Le géant de la technologie a indiqué être en train de former une IA pour simplifier les procédures réglementaires nécessaires à la construction de centrales nucléaires. La société, inspirée par les convictions de son fondateur Bill Gates, qui soutient les sources d’énergie sans émission de carbone, voit plus de potentiel dans le nucléaire que dans d’autres sources d’énergie renouvelables.

Sources : Dominion Energy; Evergy, Inc.; America's Power; Boston Consulting Group

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Pensez-vous que l'adoption des sources d'énergie alternatives permettra de répondre aux besoins énergétiques de la technologie d'IA ?

Voir aussi :

Le PDG d'OpenAI, Sam Altman, a déclaré qu'une percée énergétique était nécessaire pour l'intelligence artificielle (IA) de demain, qui consommera beaucoup plus d'énergie que prévu

Les besoins énergétiques futurs des outils d'intelligence artificielle pourraient dépasser la consommation d'énergie des petits pays, selon une étude d'Alex de Vries

L'IA générative n'aura besoin que de deux centrales électriques pour maintenir ses applications en 2024, selon Sergey Edunov, cadre de Meta

Microsoft pense que l'avenir de l'IA passe par l'énergie nucléaire, le géant de la technologie serait en train de former une IA pour l'aider à obtenir l'autorisation réglementaire

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 27/03/2024 à 11:38
moi je dis que c'est la sphère de dyson qui solutionner nos problèmes énergétique.

l'europe connait une grave crise énergétique, certains pays commence déja à interdire de recharger la voiture électrique
suisse
wallonie

on a besoin de solution immédiate pas de solution hypothétique dans 50ans au mieux.
l'énergie c'est la base si on veux créer de la richesse et pas continuer à enfoncer l'occident dans le tier monde.
donc pragmatiquement, je préconise plus rationnellement ce que font l'inde et la chine, a court terme (5-10ans) des centrale au gaz et au charbon et a moyen terme (15-20ans) des centrales nucléaire.
On abandonne l'ukraine au russe en échange de gaz pas cher, on refait un nord stream 3, on le protège des saboteurs ukrainiens et usa (faudrait pas que ça pète comme le 2), on revient aux voiture thermiques.

avec tous ca on aura assez d'énergie pour relancer l'industrie et arriver enfin a produire quelques chose dans ce continent.

autrement toute notre industrie va s'effondrer, c'est déjà le cas en Allemagne ou tous ce casse en chine et aux usa.
USA qui s'en sort face à la chine et l'inde grâce au charbons et au gaz, pendant que eux ont un beau +3% de croissance nous on a un beau -1%, mais c'est sur avec plus aucune usine, nos émissions de c02 en Europe ont baissé

edit: je ne soutiens pas Poutine et ça guerre, je regarde juste les intérêts des européens, et on peut pas dire que les sanctions nous ont réussie, les seuls a s'en être bien mis les couilles c'est les usa en nous vendant des armes et du gaz et la chine et l'inde qui profite du gaz et charbon pas cher de la Russie.
On est les plus baisé dans cette histoire.
Quand à la voiture électrique, même chose ça profite plus aux chinois qu'a nous...

Il serait temps de prendre enfin des décisions qui fera profiter l'économie européenne, de penser d’abord à nos entreprises au lieu de leurs mettre des bâtons dans les roues tous le temps.
Que ce soit au boulanger qui a vu sa facture électricité multiplié par 10 ou a Peugeot/Renaud qui ont investie des milliards pour faire des voitures diesel pour faire plaisir au gouvernement, une réussite de nos industriels et qui démontre le talent de nos ingéneiurs car je pense que la france et le champion du monde sur le diesel, et qui sont forcément incapable de résister aux voitures électrique chinoises.

Quand aux centrales nucléaires, champion du monde aussi y'a 40ans, abandonné par les escrologiques pour les éoliennes, les politiques girouettes veulent y revenir c'est bien mais les ingénieurs talentueux sont tous partie en retraite maintenant... et personne n'a pris ces formations car une personne intelligente ne va pas faire carrière dans un domaine qu'on annonce vouloir abandonnée car pas écologique.
Si j'avais 20ans et je devais faire des études, je vais par exemple faire faire des études pour concevoir des moteurs essence/diesel, car vu que c'est un secteur annoncé comme mort.... j'espere que en 2035 l'europe ne nous demandera pas de refaire des voitures thermique, ca serait con ca....
4  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 27/03/2024 à 12:45
Citation Envoyé par calvaire Voir le message
l'énergie c'est la base si on veux créer de la richesse et pas continuer à enfoncer l'occident dans le tier monde.
Aux USA il y a de l'énergie pas cher, donc les industries peuvent déménager là-bas. Mais c'est vrai que les nations européenne sont dans une situation critique.

C'est dommage que les gouvernements Français successifs ont un peu tué l'énergie nucléaire.
Maintenant il faut la relancer et ça va prendre énormément de temps.
Ils n'ont pas anticipé qu'en 2020 on allait avoir besoin d'énergie.
Bon après la France est un peu moins dans la merde que l'Allemagne, car elle achetait moins d'énergie russe.
Mais d'un autre côté il n'y a pas d'industrie en France.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
a court terme (5-10ans) des centrale au gaz et au charbon
L'UE est contre le charbon.
Et de toute façon ça pollue trop et c'est trop dangereux.
Il y a des types qui disent “Le charbon, la plus sale des sources d’énergies fossiles, est bien plus dangereux pour la santé que ce qu’on pensait jusqu’à présent”, il y a une histoire de particules fines de soufre et d’épurateurs dans les cheminées.
Il parait que dans le monde le consommation de charbon augmente.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
On abandonne l'ukraine au russe en échange de gaz pas cher
La Russie ne veut récupérer que 2 ou 3 villes. Enfin, à la base elle ne demandait pas grand chose, mais il est très probable qu'au final elle récupèrera plus.
Il fallait négocier dès le début.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
on refait un nord stream 3, on le protège des saboteurs ukrainiens et usa (faudrait pas que ça pète comme le 2), on revient aux voiture thermiques.
Il est théoriquement possible de réparer les 2 nord stream.
Et il y a d'autres gazoduc qui permettent d'acheminer du gaz Russe en Europe (Yamal-Europe, Brotherhood, Blue Stream, TurkStream).
Il suffit de demander à la Russie de nous revendre du gaz et c'est repartie.

On n'a pas arrêté les voitures thermiques, normalement en 2035 on ne pourra pas en acheter des neuves, mais il y aura toujours beaucoup de voitures thermiques qui circuleront.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Les seuls a s'en être bien mis les couilles c'est les usa en nous vendant des armes et du gaz et la chine et l'inde qui profite du gaz et charbon pas cher de la Russie.
La Russie s'en sort super bien également.
Elle est devenue plus autonome et elle gagne plus d'argent en exportant moins d'énergie.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
On est les plus baisé dans cette histoire.
C'est clair.
Avant l'Allemagne était la locomotive de l'UE, maintenant c'est mort.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
Il serait temps de prendre enfin des décisions qui fera profiter l'économie européenne, de penser d’abord à nos entreprises au lieu de leurs mettre des bâtons dans les roues tous le temps.
Malheureusement l'UE est soumise aux USA.
Donc on n'est pas prêt de se remettre pote avec la Russie.

Citation Envoyé par calvaire Voir le message
je pense que la france et le champion du monde sur le diesel, et qui sont forcément incapable de résister aux voitures électrique chinoises.
Pour l'instant le pétrole ne coute rien, le baril doit être à 85$.
Mais ce ne sera pas toujours le cas. Donc il est peut-être intelligent de chercher à développer des alternatives, par contre ce ne sera clairement pas des voitures électriques avec des grosses batteries.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
La fusion nucléaire peut-elle être une solution à court terme aux besoins énergétiques de l'IA ?
Non, parce qu'à court terme il ne peut pas y avoir de réacteur à fusion nucléaire qui produise de l'énergie.

Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
Comment l'industrie de l'IA pourrait-elle faire face à ses gigantesques besoins énergétiques dans un avenir proche ?
Elle pourrait peut-être s'installer dans le désert en Algérie.
Au Sahara il doit y avoir moyen de transformer de l'énergie avec des panneaux solaires.
2  0 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 16/02/2024 à 13:25
Bof, l'IA a bon dos.

La réalité, c'est que le charbon ça reste extrêmement bon marché (si la centrale est sur le gisement) et disponible, qu'il reste quelques siècles de charbon à brûler et que malgré toutes les COP et Greta Thunberg, tant qu'il y a de l'argent à se faire et que c'est légal, ça arrange tout le monde* d'avoir de l'énergie abondante et bon marché. (La consommation de charbon et la construction de nouvelles centrales sont en accélération dans le monde, par ex. outre-Rhin , en Chine, en Inde)

Même si nous les Européens on dit que le charbon c'est mal, on est les 1ers à délocaliser et importer les produits moins chers produits à base de charbon, sans contre partie.

*Arrange tout le monde "pour l'instant". Quand à +2° la productivité agricole va chuter, on sera moins contents d'avoir gaspillé nos ressources pour des usages futiles.
1  0 
Avatar de Athaa
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 27/03/2024 à 14:44
Donc si je comprends bien ce qu’il dit, il faut interdire l’IA ?
Ou du moins la limiter à des cas vitaux (résolutions du réchauffement climatique, recherche sur la fusion).
1  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 17/04/2024 à 12:57
Citation Envoyé par Mathis Lucas Voir le message
« La fusion [nucléaire] est déjà trop tardive pour faire face à la crise climatique. À court terme, nous devons utiliser les technologies existantes à faible teneur en carbone, telles que la fission et les énergies renouvelables », a déclaré Khan. Selon les experts, le problème est de trouver suffisamment d'énergie renouvelable pour répondre aux besoins croissants de l'IA à court terme, au lieu de se tourner vers les combustibles fossiles qui réchauffent la planète. Et le défi est d'autant plus grand que la tendance mondiale à tout électrifier, des voitures aux systèmes de chauffage, accroît fortement la demande d'énergie propre.
Le problème c'est que construire un réacteur nucléaire prend énormément de temps. Il aurait fallu anticiper que la demande en électricité allait augmenter, si des projets de construction de centrales nucléaires avaient commencé en 2000, aujourd'hui il y aurait de nouvelles centrales nucléaire.

À moins que les choses changent avec les mini-centrales. Bill Gates a créé la société TerraPower et peut-être que cette entreprise peut livrer des centrales plus rapidement.

Citation Envoyé par L33tige Voir le message
c'est qu'on sera morts desséchés et asphyxiés
On verra…
1  0 
Avatar de mach1974
Membre averti https://www.developpez.com
Le 16/02/2024 à 15:17
Les centrales à charbon peuvent dégager du CO2 avec une membrane peuvent générer du CO et via le process Haber bosh , on peut produire de l'urée pour de l'engrais ou de l'Adblue
https://www.discoverthegreentech.com...%C3%A9pendante.
0  0 
Avatar de MOUHADDIB
Futur Membre du Club https://www.developpez.com
Le 27/03/2024 à 11:52
Et la matière noire elle sent le pâté, la matière noire ?
0  0 
Avatar de calvaire
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 17/04/2024 à 15:51
Citation Envoyé par L33tige Voir le message
C'est pas la rareté du pétrole qui nous le fera abandonner en premier, ni le cout, c'est qu'on sera morts desséchés et asphyxiés avant de vider les réserves ...
c'est une mentalité de pauvre ça...

https://youtu.be/A6aZbpg-WEM?t=249
0  0 
Avatar de Fagus
Membre expert https://www.developpez.com
Le 18/04/2024 à 16:20
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Le problème c'est que construire un réacteur nucléaire prend énormément de temps. Il aurait fallu anticiper que la demande en électricité allait augmenter, si des projets de construction de centrales nucléaires avaient commencé en 2000, aujourd'hui il y aurait de nouvelles centrales nucléaire.

À moins que les choses changent avec les mini-centrales. Bill Gates a créé la société TerraPower et peut-être que cette entreprise peut livrer des centrales plus rapidement.

On verra…
ça paraît plus qu'incertain. Les SMR ont déjà été étudié dans le passé (c'est ce qu'on met dans les sous-marins nucléaires par ex.). Le choix d'avoir construit des grosses centrales n'est pas hasardeux. Les grosses centrales construites en série sont moins chères (moins de matériaux par puissance).

TerraPower n'a construit aucun réacteur opérationnel au contraire des sociétés TechnicAtome ou rosatom. En plus ils veulent de la disruption technologique, donc ça prendra du temps.

Et encore, la cible commerciale du SMR français, c'est plus de remplacer les centrales à charbon à l'étranger qu'autre chose (pour réutiliser le réseau existant). Et la limite du concept c'est qu'il faudra en vendre un certain nombre pour obtenir les économies de série, ce qui n'est pas gagné l'Europe semble favoriser les projets de SMR américains (le projet NuScale abandonné aux USA faute de client et qu'on retrouve en Pologne le pays le plus américain d'europe, et en Roumanie), et que les pays nucléairophobes ne veulent pas en entendre parler.

La plus part de ces projets sont des avant-projets. Je parierais plus sur des centrales dont les plans existent déjà pour déployer beaucoup de puissance le plus vite possible.
0  0 
Avatar de L33tige
Membre expérimenté https://www.developpez.com
Le 17/04/2024 à 12:24
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message
Aux USA il y a de l'énergie pas cher, donc les industries peuvent déménager là-bas. Mais c'est vrai que les nations européenne sont dans une situation critique.

C'est dommage que les gouvernements Français successifs ont un peu tué l'énergie nucléaire.
Maintenant il faut la relancer et ça va prendre énormément de temps.
Ils n'ont pas anticipé qu'en 2020 on allait avoir besoin d'énergie.
Bon après la France est un peu moins dans la merde que l'Allemagne, car elle achetait moins d'énergie russe.
Mais d'un autre côté il n'y a pas d'industrie en France.

L'UE est contre le charbon.
Et de toute façon ça pollue trop et c'est trop dangereux.
Il y a des types qui disent “Le charbon, la plus sale des sources d’énergies fossiles, est bien plus dangereux pour la santé que ce qu’on pensait jusqu’à présent”, il y a une histoire de particules fines de soufre et d’épurateurs dans les cheminées.
Il parait que dans le monde le consommation de charbon augmente.

La Russie ne veut récupérer que 2 ou 3 villes. Enfin, à la base elle ne demandait pas grand chose, mais il est très probable qu'au final elle récupèrera plus.
Il fallait négocier dès le début.

Il est théoriquement possible de réparer les 2 nord stream.
Et il y a d'autres gazoduc qui permettent d'acheminer du gaz Russe en Europe (Yamal-Europe, Brotherhood, Blue Stream, TurkStream).
Il suffit de demander à la Russie de nous revendre du gaz et c'est repartie.

On n'a pas arrêté les voitures thermiques, normalement en 2035 on ne pourra pas en acheter des neuves, mais il y aura toujours beaucoup de voitures thermiques qui circuleront.

La Russie s'en sort super bien également.
Elle est devenue plus autonome et elle gagne plus d'argent en exportant moins d'énergie.

C'est clair.
Avant l'Allemagne était la locomotive de l'UE, maintenant c'est mort.

Malheureusement l'UE est soumise aux USA.
Donc on n'est pas prêt de se remettre pote avec la Russie.

Pour l'instant le pétrole ne coute rien, le baril doit être à 85$.
Mais ce ne sera pas toujours le cas. Donc il est peut-être intelligent de chercher à développer des alternatives, par contre ce ne sera clairement pas des voitures électriques avec des grosses batteries.
C'est pas la rareté du pétrole qui nous le fera abandonner en premier, ni le cout, c'est qu'on sera morts desséchés et asphyxiés avant de vider les réserves ...
1  3