Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Elon Musk affirme que la puce issue de sa société Neuralink peut diffuser de la musique directement au cerveau
Des tiers qui se la feront insérer dans le crâne

Le , par Patrick Ruiz

272PARTAGES

8  0 
C’est l’une des applications de l’interface cerveau – ordinateur de la société Neuralink à côté d’autres comme la possibilité de guérir la dépression et la dépendance. Grosso modo, dans les laboratoires de la société d’Elon Musk, on travaille pour le « bien de l’humanité. » En cela, le projet est fantastique quand on sait qu’il vise aussi à la préparer à un « funeste » futur où les robots domineront sur elle. Il ne manque néanmoins pas d’être terrifiant puisque la puce est à insérer dans le crâne.

Ce n’est plus un secret que Twitter est l’une des plateformes de communication les plus prisées d’Elon Musk. C’est par ce biais qu’il a dévoilé cette fonctionnalité de l’interface cerveau – ordinateur. Clairement, cette dernière cible les personnes sourdes et malentendantes. En effet, il s’agit ici de contourner l’ouïe et de communiquer en direct avec le cerveau. C’est la feuille de route de Neuralink sur le court terme : concevoir des dispositifs qui traiteraient initialement des maladies cérébrales et des lésions cérébrales graves. À long terme, la société projette de développer des technologies susceptibles d’améliorer les êtres humains, en s’inspirant notamment d’un concept de science-fiction appelé « Neural Lace ».

Le « Neural Lace » fait référence à une interface cerveau-ordinateur permettant de relier le cerveau humain à des ordinateurs sans avoir besoin de connexion physique. Cette technologie donnerait aux humains la possibilité de fusionner avec l’intelligence artificielle et d’améliorer ainsi leur mémoire et leurs facultés cognitives. L’année dernière, le milliardaire a déclaré que seule la mise sur pied d’une interface cerveau-ordinateur peut permettre à l’Homme de subsister. Dans les cinq à six prochaines années, Musk espère parvenir à une sorte de symbiose avec l'IA, à un degré qui rendrait le langage humain obsolète. Il suffirait alors de penser pour communiquer. Cette perspective ne vient pas sans revers puisqu’il serait possible entre possesseurs du dispositif de se piquer des pensées.


Lors de précédentes sorties de présentation de l’interface, la société avait présenté la précision de l’information et le débit comme obstacles à franchir pour proposer une meilleure solution que l’existant. La première avancée (selon Neuralink) repose sur l’utilisation de fils flexibles plus fins qu’un cheveu (4 à 6 micromètres). Les ensembles de fils aboutissent d’un côté sur des capteurs de mesure de l’activité électrique des neurones (6 fils pour 192 électrodes de mesure) et de l’autre sur une unité de traitement des données assez fine pour qu’on puisse poser une dizaine sous la peau. D’après l’entreprise, ces connexions filaires contribueront à une augmentation du débit de transmission des données. Pour leur insertion, la firme se sert d’un robot de neurochirurgie conçu pour les installer sans créer de dommages au cerveau. Dans le futur, les équipes de Neuralink entendent utiliser un faisceau laser pour traverser le crâne, plutôt que de percer des trous.


Pour pallier la formation de tissus autour de fils et donc à l’atténuation, la chaîne de traitement de l’information intègre une puce qui lit, nettoie et amplifie les signaux en provenance du cerveau. L’installation du dispositif nécessite de percer quatre trous de 8 mm sur le crâne. Sur le visuel qui suit, on a, de droite à gauche, une simple carte d’amplification de signaux suivie d’ensembles plus complexes de type ordinateur destinés à traiter les données en provenance du cerveau.

Cette interface au réseau de neurones se connecte sans fils à un pod. La manœuvre est destinée à éviter que des fils ne sortent du crâne. Une application d’accompagnement des utilisateurs dans la prise en main de l’interface cerveau-ordinateur devrait également être disponible.

L’approche Neuralink a fait l’objet de tests sur des rongeurs et des singes. D’après la firme, près d’une vingtaine ont été menés avec succès. Un singe aurait été capable de contrôler un ordinateur par le biais de sa pensée. Le 28 août prochain, l’entreprise devrait faire une nouvelle sortie pour donner des détails supplémentaires du fonctionnement de ce dispositif. En tous cas, ce dernier est prêt pour des tests sur les humains et les premiers sont prévus pour l’année en cours.

Sources : Twitter, publication de recherche

Et vous ?

Qu'en pensez-vous ?
L'IA constitue-t-elle réellement une menace ?
Pensez-vous que le positionnement d'Elon Musk vis-à-vis de l'IA s'inscrit dans un plan visant à vendre à terme ses puces à implanter dans le cerveau ?
Que dire des risques de sécurité liés à cet implant ?

Voir aussi :

Neuralink, le projet d'Elon Musk pour qu'un cerveau humain interagisse directement avec un PC, et l'Homme fusionne avec l'IA, aberration ou fiction ?
Neuralink d'Elon Musk annonce que l'interface cerveau - ordinateur est prête pour des tests sur les humains, et entend procéder aux premiers en 2020
L'apocalypse s'accomplira-t-elle avec la création de l'IA ? L'entrepreneur Elon Musk pense que l'IA est la plus grande menace de l'humanité
Neuralink d'Elon Musk, la discrète firme qui travaille sur des ordinateurs à implanter dans le cerveau, lève le voile sur le secret, sous peu

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de SimonDecoline
Expert confirmé https://www.developpez.com
Le 21/07/2020 à 22:42
Citation Envoyé par skaarj Voir le message
Je ne sais pas lequel des deux est pire que l'autre... Lui, ou ceux qui sont tentés pas l'aventure. En tout cas, qu'il commence par caler sa puce dans son derrière ce fou. Un mec lambda dans son garage proposerait ça on l'enverrait direct dans un asile, là c'est un milliardaire, on applaudit...
Oui mais quand même : ça permet d'écouter de la musique sans écouteur ! Ca vaut bien le coup de se faire découper le cerveau au laser, non ?
5  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 22/07/2020 à 9:33
Citation Envoyé par emilie77 Voir le message
J'attends la version sans trous de 8mm dans le crane
Heureusement que c'est pas 9mm...

5  0 
Avatar de skaarj
Membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/07/2020 à 21:53
Je ne sais pas lequel des deux est pire que l'autre... Lui, ou ceux qui sont tentés pas l'aventure. En tout cas, qu'il commence par caler sa puce dans son derrière ce fou. Un mec lambda dans son garage proposerait ça on l'enverrait direct dans un asile, là c'est un milliardaire, on applaudit...
5  1 
Avatar de plegat
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 22/07/2020 à 9:25
Citation Envoyé par Ryu2000 Voir le message

Connecter un ordinateur à son cerveau ne me semble pas être une grande idée.
Et pourtant, on a déjà commencé... on est déjà plus ou moins dépendant de notre téléphone portable (à des degrés divers), manque juste la connexion physique directe (sans fil de préférence!)

Je me souviens d'un temps (que les moins de 20 ans...) où on arrivait à mémoriser 20 numéros de téléphone dans sa tête... bon, et où en contre-partie, il fallait sortir les 10 kilos de l'encyclopédie pour avoir une info vieille de dix ans aussi...
4  0 
Avatar de PomFritz
Membre habitué https://www.developpez.com
Le 22/07/2020 à 13:56
Et le caisson de basses, on se le met où?
3  0 
Avatar de el_slapper
Expert éminent sénior https://www.developpez.com
Le 31/08/2020 à 12:20
Citation Envoyé par Mubelotix Voir le message
Avec Elon c'est toujours la même chose. Ceux qui sont sceptiques au début sont impressionnés 10 ans après.
The boring company n'est toujours pas impressionnante. des tunnels au débit rachitique. moins chers, certes, que les tunnels classiques, mais ramenés à leur débit, beaucoup plus cher par véhicule par heure. Hyperloop n'est pas bien impressionnant non plus - même souci de rapport débit-coût. Force est de reconnaître que désormais Tesla fait des profits (il a du finir par embaucher des ingénieurs de production, et laisser faire les gens qui savent, après des années de prototypage de masse qui ne pouvait pas fonctionner à coût acceptable). SpaceX n'a pas rempli toutes ses promesses, et de loin, mais a quand même obtenu des résultats spectaculaires qui obligent la concurrence à se positionner.

ça fait 2 sur 4. Difficile d'en tirer des tendances exploitables.
3  0 
Avatar de sergio_is_back
Membre expert https://www.developpez.com
Le 22/07/2020 à 8:31
S'il pouvait s'en faire insérer une qui lui évite de dire des conneries
2  0 
Avatar de emilie77
Membre confirmé https://www.developpez.com
Le 22/07/2020 à 8:53
J'attends la version sans trous de 8mm dans le crane
2  0 
Avatar de Matthieu Vergne
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 23/07/2020 à 18:05
Comme à chaque fois, il s'agit d'un nouvel outil. La question n'est pas de juger l'outil, mais son usage.
2  0 
Avatar de Ryu2000
Membre extrêmement actif https://www.developpez.com
Le 31/08/2020 à 10:45
Citation Envoyé par Mubelotix Voir le message
Ceux qui sont sceptiques au début sont impressionnés 10 ans après.
Il faut déjà que Neuralink reçoive les approbations requises, et après on reviendra voir ce qui sortira de 10 ans de recherche sur des paraplégiques.
Et sinon dans les autres projets d'Elon Musk, il y a The Boring Company qui n'impressionne pas encore tout le monde.

Citation Envoyé par Mubelotix Voir le message
Avec Elon c'est toujours la même chose.
Il ne doit pas faire grand chose dans tous ces projets, à la limite peut-être que chaque jour il peut penser 10 minutes à chaque projet. (il a cofondé je ne sais pas combien d'entreprises)
Peut-être que son boulot consiste à récolter de l'argent pour que ses entreprises puissent embaucher du monde :
Citation Envoyé par Stéphane le calme Voir le message
Cette présentation est donc entre autre une opération de séduction pour de nouvelles recrues : ingénieurs, chirurgiens, chimistes ou encore spécialistes de la robotique, puisque l'entreprise Neuralink ne compte aujourd'hui qu'une centaine de personnes et vise à terme 10 000 salariés.
2  0