IdentifiantMot de passe
Loading...
Mot de passe oublié ?Je m'inscris ! (gratuit)

Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Scarlett Johansson refuse la proposition d'OpenAI d'utiliser sa voix pour l'intelligence artificielle mais l'entreprise s'en sert quand même
« J'ai été choquée », déclare l'actrice

Le , par Patrick Ruiz

0PARTAGES

6  0 
OpenAI a contacté Scarlett Johansson. L’objectif : utiliser sa voix pour son dernier modèle d’intelligence artificielle dénommé GPT-4o. Scarlett Johansson vient de faire une déclaration sur la copie de sa voix par OpenAI après son refus de coopérer dans le sens de la prêter à l’entreprise dirigée par Sam Altman. La nouvelle tombe dans un contexte de protestations contre l’utilisation de l’intelligence artificielle dans la création musicale et cinématographique.

La déclaration de l'actrice indique que le PDG d'OpenAI, Sam Altman, voulait engager Johansson l'année dernière pour prêter sa voix au modèle d'IA ChatGPT-4o, ajoutant que l'actrice a décliné l'offre après mûre réflexion et pour des raisons personnelles. Y faisant suite, des démonstrations du modèle d’IA dénommé Sky, à la voix similaire à celle de l’actrice ont fait l’objet de fuite. « Lorsque j'ai appris pour la démo, j'ai été choquée, irritée à l'idée que Sam Altman puisse utiliser une voix si similaire à la mienne que mes amis les plus proches et les médias n'ont pas pu faire la différence. J'ai été obligée d'engager un conseiller juridique qui a écrit deux lettres à Sam Altman pour demander à OpenAI d'expliquer en détail comment elle avait créé la voix de Sky », souligne-t-elle.

En réponse, OpenAI a fait part de ses efforts dans le but d'arrêter d'utiliser Sky en précisant dans un communiqué que cette voix n'est pas une imitation de celle de Johansson car elle appartient en fait à une autre actrice professionnelle que la société n'a pas nommée pour protéger sa vie privée.

Johansson appelle donc à l'adoption d'une législation pour protéger les individus contre l'appropriation illicite de leur nom ou de leur image. « À une époque où nous sommes tous confrontés aux "deepfakes" et à la protection de notre propre image, de notre propre travail, de notre propre identité, je pense que ces questions méritent une clarté absolue. J'attends avec impatience l'adoption d'une législation appropriée pour aider à garantir la protection des droits individuels », déclare-t-elle.

Les relations entre intelligence artificielle, acteurs et artistes sont de plus en plus houleuses

Des artistes musicaux de renom, dont Pearl Jam, Nicki Minaj et Billie Eilish, se sont joints à plus de 200 autres dans une lettre ouverte de l'Alliance des droits des artistes, critiquant l'utilisation de l'intelligence artificielle (IA) dans la création musicale. Cette lettre appelle à mettre fin à l'utilisation de l'intelligence artificielle qui porte atteinte aux droits des artistes humains, dénonçant ainsi une menace existentielle pour leur art. La protestation contre l'IA générative s'étend désormais à divers domaines créatifs, y compris la musique, en raison de préoccupations concernant la violation des droits d'auteur et la dévalorisation du travail artistique.

L'alliance, qui est dirigée par des vétérans de l'industrie, a déclaré dans la lettre qu'elle pense que l'IA a un « énorme potentiel » pour faire progresser la créativité humaine d'une manière qui pourrait créer des expériences nouvelles et passionnantes pour les fans, mais qu'elle devrait être utilisée de manière responsable. Ses préoccupations portent sur l'atteinte à la vie privée des artistes, l'utilisation de leur identité sans leur consentement et l'utilisation de leur musique pour entraîner des modèles d'IA. « Certaines des entreprises les plus grandes et les plus puissantes utilisent, sans autorisation, notre travail pour former des modèles d'IA », peut-on lire dans la lettre.

Ces efforts visent directement à remplacer le travail des artistes humains par des quantités massives de « sons » et d'« images » créés par l'IA, qui diluent considérablement les droits d'auteur versés aux artistes. L'alliance demande aux développeurs, aux entreprises technologiques et aux plateformes proposant de la musique en ligne de s'engager à ne pas développer ou déployer d'outils ou de contenus de génération de musique par l'IA qui « saperaient ou remplaceraient le travail artistique humain des auteurs-compositeurs et des artistes, ou nous priveraient d'une juste rémunération pour notre travail ».

Et vous ?

Quel est votre avis sur le sujet ?

Voir aussi :

Deux musiciens utilisent un algorithme pour générer toutes les combinaisons possibles de mélodies et les mettent sous licence CC0, afin de mettre fin à des poursuites en matière de droits d'auteur

La dernière chanson des Beatles, "Now and Then", avec les quatre membres et l'IA, est sortie, le morceau comprend la voix de John Lennon et la guitare de George Harrison

La maison de disque Capitol Records est contraint d'abandonner son rappeur virtuel, FN Meka, créé par une intelligence artificielle, suite à des réactions négatives dues à des "stéréotypes grossiers"

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-nous-la !

Avatar de Eye_Py_Ros
Nouveau membre du Club https://www.developpez.com
Le 21/05/2024 à 13:49
concernant le mauvais coté de l'IA. Nous risquons une crise identitaire.
La réplication, l'imitation en masse et le non respect de nos identités, risque de mettre à mal la société, une "crise de l'identité" ou les personnes seraient de moins en moins respecté.
Et dont le capitalisme userait, serait plus "violent" en ne respectant plus l'individu car copiable grâce à un genre de photocopieuse magique.
0  0 
Avatar de marsupial
Expert éminent https://www.developpez.com
Le 26/05/2024 à 15:09
Mon commentaire sera peut-être hors-sujet mais Open AI comme Copilot de MS a pompé des données pour retenir des idées, des codes sources, des puces de nouvelles générations et s'est affranchi des lois sur le copyright et les brevets matériels et logiciels au détriment des utilisateurs et professionnels. Je confirme donc qu'ils sont attaquables en procès pour le cas de Scarlett Johansson qui a vu sa voix devenir un fake pour les utilisateurs : Au minimum Open AI et MS ne respectent rien, pas même leur propres règles et leur propre parole. Peut-être Google aussi mais j'ai plus confiance en Google qu'en MS et Open AI bien qu'il faille toujours se méfier.
0  0